Quel voyage en Egypte ?

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

Egypte, Assouan - Le Nil

Souvenirs de deux voyages en Egypte. 

Qui n’a pas rêvé, depuis le collège ou devant un film, de faire un voyage en Egypte pour partir à la découverte de ce pays éternel, de ses dieux, de ses pharaons, de ses pyramides ?

Nous avons eu la chance de faire deux voyages en Egypte, assez différents l’un de l’autre. Néanmoins, nous sommes très loin d’avoir épuisé le patrimoine colossal de ce pays. Nous n’avons vu ni le Sinaï ni les déserts de l’Ouest. Nous n’avons pas visité non plus Alexandrie.

Egypte, Gizeh

Notre premier grand voyage et ses anecdotes

L’Egypte fut notre premier grand voyage ! C’était en novembre 1983 (non, ne comptez pas…). Nous sommes partis trois semaines avec les Auberges de Jeunesse à la découverte de cette fabuleuse destination. Au programme : Le Caire, le musée et les pyramides, un voyage en wagon-lit vers Assouan, un vol vers Abou Simbel puis un retour sur Louxor en bus, un crochet pour faire de la plongée en Mer Rouge avant de revenir au Caire, pour y découvrir les mosquées, le souk et les artisans.

Le voyage nous a laissé de bons souvenirs, le programme était intéressant et varié. Des pyramides à Abou SImbel, en passant par les tombes colorées et les temples majestueux d’Assouan à Louxor, nous avons été éblouis par la richesse de cette civilisation.

Egypte, Louxor - temple d'Amon

En plus des visites incontournables et éblouissantes, nous avons avons pu faire de la felouque, un tour en chameau, de la plongée et nous rafraîchir dans la piscine des hôtels qui avaient des accords avec les nôtres.

Egypte, Saqqarah

Le groupe était très sympathique, avec une majorité de jeunes infirmières voyageant hors saison. Nous sommes restés amis avec l’une d’entre elles, malgré les différentes vicissitudes de la vie, l’éloignement géographique et nos occupations familiales respectives.

Felouque sur le Nil

Le voyage nous laisse pas mal de temps libre, une sorte de « slow-travel » avant l’heure. Nous profitons des couchers de soleil sur le Nil, visitons l’île Eléphantine et une plantation de bananes. La Mer Rouge nous dévoile ses poissons multicolores. Dans les souks, nous discutons avec les locaux en prenant le thé et nous apprenons. Il nous est arrivé de retourner voir le commerçant quand l’or du bijou en forme d’oeil égyptien a noirci dans la piscine de l’hôtel. « J’ai joué, j’ai perdu », nous a répondu en riant le boutiquier qui nous a remboursé.

Un premier grand voyage initiatique.

L’organisation n’était pas toujours à la hauteur. L’accompagnatrice a abandonné le groupe avant la fin du séjour ! Nous avons fait partie du petit groupe de voyageurs qui ont pris le relais… Un hôtel veut nous loger dans des baraques en bois et en tôle, en plein soleil. Nous improvisons un  sitting devant l’hôtel pour obtenir des logements décents. Nous négocions des tours en felouque en direct avec le felouquier, et nous mesurons la marge que se font les intermédiaires : un voyage initiatique en quelque sorte.

Les hôtels au charme suranné nous amusent par leur décor colonial non entretenu : serveurs en livrées rouge et or, raccommodées à grands points de fils noirs, lustres ne tenant plus que par un fil, robinetterie hors d’âge ….

Nous découvrons aussi le bakchich, y compris celui un peu insistant du garde du minaret de la mosquée de Louxor. Nous apprenons à éviter les regards des vendeurs à la sauvette par trop insistants et à contrôler l’authenticité des bouchons des bouteilles d’eau.

Personnellement en tant que jeune femme je suis assez contente d’être accompagnée et de porter une alliance, cela m’évite beaucoup de tracas

Côté photo, nos films sont en quantité limitée, nos qualités de photographes encore en devenir, et les diapos ou négatifs ne vont pas bien se conserver.

Il était vraiment temps que nous nous attaquions à la sauvegarde de ces images et que nous tentions de sauver ce qui pouvait l’être. Ce fut un travail titanesque, tout n’a pas été sauvé mais cela a fait remonter pas mal de souvenirs agréables et amusants.

Un deuxième voyage dans des conditions exceptionnelles

Nous n’avions pas prévu de retourner en Egypte, mais quand une amie, spécialiste de l’Egypte et du copte, nous invite à rejoindre le voyage qu’elle organise entre famille et amis, en mars 2000, nous n’hésitons pas. Un tel voyage ne peut que plaire à nos filles de 10 et 13 ans.

Le budget n’est plus le même. Les conditions sont supérieures, même si le périple se limite à 12 jours. Les hôtels sont confortables, nous mangeons dans de très bons restaurants locaux, et nous faisons les plus longs trajets en avion.

Cette fois le programme se concentre sur les grands sites et inclut une croisière sur le lac Nasser à bord du Ksar Ibrim, le seul bateau à être autorisé à accoster devant Abou Simbel.

Egypte, Abou Simbel

L’ambiance y est sympathique et festive

Egypte - Lac Nasser

 

Découverte de l’Egypte copte.

Grâce à notre amie, nous bénéficions de visites privilégiées dans les sites coptes de notre parcours, dont le monastère Saint Siméon à Assouan. Nous rencontrons également une de ses collègues travaillant sur un site copte.

Egypte, Assouan - Monastère Saint Siméon

Histoire de l’Egypte des pharaons.

Côté Egypte des pharaons, nous sommes accompagnés par la première femme guide nommée par Nasser, qui bien que d’origine russe, se prénomme Cleopatra. Au musée du Caire, les groupes s’écartent avec révérence, pour laisser passer Cleopatra, qui a su nous synthétiser l’essentiel des ses connaissances sur chaque site. Le plus jeune de nos filles, en sixième au collège, faisait partie de son auditoire le plus attentif.

Egypte - Cleopatra, Notre guide en 2000

Seul bémol, Cleopatra n’a pas pu nous accompagner durant la croisière, car le bateau n’a pas autorisé qu’elle soit hébergée ailleurs que dans les dortoirs à guides au fond du bateau, ce qu’elle n’a pas pas accepté. Le guide qui l’a remplacé pour la croisière, avait des versions toutes personnelles et mythomanes de l’histoire égyptienne. Un des problèmes de l’Egypte face au développement du tourisme est justement la formation et l’agrément des guides. C’est un point sur lequel il faut être vigilant !

 

Les incontournables d’un voyage en Egypte

Ce sont les sites que vous ne devez essayer de mettre à votre programme si vous envisagez un voyage en Egypte.

 

. Le musée du Caire

Indispensable comme introduction au voyage, une visite s’impose ! Si vous envisagez un voyage à partir de l’automne 2022, vous aurez peut-être la chance de visiter le nouveau musée !

 

. Le Sphinx et les Pyramides de Gizeh

Egypte, Gizeh

. La pyramide à degrés de Saqqarah

Egypte, Saqqarah

. Les temples d’Amon et Karnak à Louxor

Egypte, Louxor - temple d'Amon

Egypte, Louxor - temple d'Amon

Egypte, Louxor - temple d'Amon

. Thèbes et les tombes de la vallée des rois, des reines et des nobles

Egypte, vallée des Rois, tombe de Horembeb

Egypte, tombe de Nefertari dans la Vallée des Reines

Egypte, tombe de Senendjem dans la Vallée des Nobles

. Le temple de Philae à Assouan

Egypte - Assouan, Temple de Philae

Egypte - Assouan, Temple de Philae

. Abou Simbel et les temples de Ramses II et de Nefertari 

Vous pouvez y aller soit en avion soit en bateau, voire en bus. Si vous venez en bateau, choisissez-en un qui accoste devant Abou Simbel, vous pourrez ainsi profiter du site au lever et au coucher du soleil et même des illuminations, le soir. Vous pourrez aussi visiter le site en toute tranquillité, avant l’arrivée du premier avion et après le départ du dernier : magique !

 

Egypte, Abou Simbel, temple de Ramses II

 

Egypte, Abou Simbel, temple de Nefertari

 

Autres sites de l’Egypte ancienne que nous avons aimés :

L’extraordinaire richesse de l’Egypte vous réserve plein d’autres sites ou monuments époustouflants. En voici quelques uns qui nous ont plu, qui valent le détour, selon votre parcours et le temps dont vous disposez.

. Le colosse de Ramses II et le Sphinx à Memphis

Egypte, Menphis - Colosse de Ramses II

. Le temple de Denderah

Egypte - Denderah

. Deir el-Bahari, son complexe funéraire dont le temple d’Hatchepsout

Egypte, Deir el Bahari

. Le Ramasseum à Thèbes

Egypte, Ramasseum

. Les colosses de Memnon

Egypte, Colosses de Memnon

. Le temple de Medinet Abou

Egypte, Medineh Abou

. Les temples du lac Nasser

Egypte - Lac Nasser

 

 

N’oubliez pas de profiter de l’Egypte actuelle.

 

L’Egypte rurale offre de magnifiques paysages, dans le désert ou plus verts au bord du Nil. Les scènes de la vie paysanne vous rappelleront parfois les peintures des tombes.  Il n’est pas rare d’y voir encore des norias entrainées par des ânes, ou des boeufs tirant une charrue.

Les villes sont des véritables fourmilières où se croisent voitures, animaux et chars à bras.

Dans les souks, vous pourrez vous laisser envoûter par l’odeur des épices et  admirer l’artisanat local.

 

. Tester vos talents de négociateur lors de vos visites dans les souks

Egypt, le souk du caire

 

. Goûter à la cuisine locale ou siroter un karkadé rafraîchissant, le thé à l’hibiscus

 

. Rencontrer et discuter avec des égyptiens

 

. Admirer le désert  près de Saqqarah ou autour d’Assouan

Egypte, Saqqarah

. Visiter un village dans la vallée de Thèbes ou un village nubien près d’Assouan

Egypte, Thèbes - village

. Observer les cultures de plus en plus sèches en s’éloignant du Nil

Egypte, Thèbes - Paysage verdoyant près du Nil

Egypte, Thèbes - Récolte du coton

. Apprécier un coucher de soleil sur le Nil à Louxor

Egypte, Assouan - Le Nil

. Admirer le nilomètre et les felouques à Assouan

Egypte, Assouan - Le Nil

. Visiter l’Ile Eléphantine à Assouan

Egypte, Assouan - Le Nil

. Profiter de votre croisière sur le lac Nasser

Egypte - Lac Nasser

 

Et vous, quel serait votre voyage idéal en Egypte ?

Une belle infrastructure touristique permet d’envisager un voyage avec une grande fourchette de budget.

On connaît généralement les circuits classiques, avec croisière sur le Nil, mais il y a de multiples façons d’aborder l’Egypte, selon le temps à disposition, le type de voyage, plus ou moins culturel, plus ou moins confort, avec ou sans croisière, côté désert, côté Nil, côté Mer Rouge….

Nous y avons rencontré par hasard des voisins parisiens qui venait passer un grand week-end à Louxor avec des jeunes enfants.

Si vous souhaitez éviter les voyages en groupe et que, comme nous, vous avez une barrière de langue et de culture, il peut être intéressant de passer par une agence. Pourquoi pas une agence locale francophone ? Vous trouverez des idées sur le site d’Evaneos

 

 

Conseils aux voyageurs

Visa

Il vous faudra un visa (que vous pouvez demander en ligne auprès de l’ambassade) et un passeport valide 6 mois après la date de votre retour.

 

Sécurité

Avant de partir et avant de définir votre circuit, consulter les conseils aux voyageurs pour vérifier les risques d’attentat ou de covid.

Certains sites comme Evaneos conseillent de prendre une assurance santé et rapatriement avant de partir.

Prévoyez une photocopie de vos papiers, évitez tout signe ostentatoire et restez vigilants en toute circonstance.

Pensez à vous couvrir (jambes ou jupe longues, manches longues et foulard) pour visiter les sites religieux.

Dans les villes, soyez attentifs à la circulation, il est parfois périlleux de traverser certaines rues.

Santé

Evitez les mois les plus chauds, préférez donc le printemps ou l’automne. Equipez-vous de bonnes chaussures. Il faut se protéger du soleil (chapeau, foulard, crème solaire). Ne pas programmer de visites dans le désert aux heures les plus chaudes, prévoir des vêtements en coton ou en lin.

Ne buvez que de l’eau en bouteille (cachetée), y compris pour se laver les dents. Eviter les crudités et les plats en sauce. Malgré cela, la tourista s’invitera sans doute au voyage.  Mettez donc des médicaments ad hoc sérieux dans votre valise y compris des antibiotiques.

Pensez aussi à prendre de quoi soigner des maux de gorge liés aux changements de température dus à la climatisation. Un collyre pour les yeux peut vous soulager en cas de poussière ou de trop forte pollution au Caire.

Prenez avec vous également des désinfectants et pansements pour les petites blessures, qui guérissent difficilement, ainsi que des anti-moustiques.

En conclusion, prévoyez une pharmacie assez complète sur les conseils d’un médecin.

 

Langue

Tous les commerçants connaissent le minimum nécessaire pour faire des affaires dans la langue des touristes dont l’anglais et le français.

En 1983 le français nous a permis de discuter avec des égyptiens, moins en 2000. Qu’en est-il maintenant ?

Par contre, pour gérer des réservations, ou pire régler des conflits, avoir quelqu’un qui parle la langue du pays peut aider. D’où peut-être l’idée de s’appuyer sur une agence locale francophone qui pourra intervenir en cas de besoin.

 

Nos photos 

Pour illustrer notre propos, plus de photos de nos voyages en Egypte  ici.

 

N’hésitez pas à nous poser des questions 

Vous pouvez les poser par mail ou dans les commentaires ci-dessous

 

Faites-nous aussi profiter de vos expériences et bons plans en commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.