Préparer un voyage au Japon

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

Japon,Tokyo - Quartier Arajuku, prêtre sous la pluie au temple Meiji-junku

Le Japon est une destination à nulle autre pareille ! Pays d’Asie, il présente bien des singularités qui le rendent assez différent de tous les autres pays de ce grand continent. Comment préparer un voyage au Japon ?

Le Japon entre modernité et traditions

Le Japon est un archipel. Il a connu une longue période isolationniste. Ce n’est qu’à la fin du 19 siècle que le Japon deviendra un puissance moderne. Après la seconde guerre mondiale, le Japon vivra un miracle économique et deviendra une puissance industrielle, financière et culturelle avant de subir une crise depuis la fin des années 80.

Terre de contrastes entre modernité et traditions, le pays ne s’apprivoise pas facilement, en particulier pour un occidental, même si les échanges culturels entre Europe et Japon se développent par petites touches surtout dans nos capitales.

 

Pourquoi aller au Japon ?

Si vous êtes intéressés par la civilisation, la culture, les arts, l’architecture moderne ou traditionnelle, l’histoire, la nature, les animaux, les randonnées, les volcans, la gastronomie et en général par la découverte, cette destination est faite pour vous !

Japon, Tokyo, kamis

Si vous aimez le shopping, la technologie, les jeux, les robots, les mangas… vous trouverez aussi de quoi vous satisfaire.

Japon,Tokyo - Quartier Arajuku

 

 

La richesse culturelle : 

La culture japonaise est une source infinie de découverte pour les occidentaux, même si elle peut paraitre énigmatique. On connait tous les sushis, les mangas, les sumos, les bonzais, peut être un peu moins le fugu, les haïkus .. Je vous renvoie à l’article  comprendre le Japon du site Vivre le Japon pour une première approche assez ludique de cette culture.

Histoire et patrimoine culturel   

Pour se repérer dans l’histoire du Japon et creuser par petits touches certains sujets, je vous recommande l’article sur le  sujet du site Vivre le Japon

Dans son histoire, le Japon a déplacé sa capitale en plusieurs endroits, qui ont conservé des palais, des châteaux, des temples, des jardins très souvent classés au patrimoine mondial de L’Unesco   et qui valent le détour : Nara, Kamakura, Nikko, Kyoto …

Arts traditionnels 

Les arts traditionnels au japon consistent à pousser chaque geste de la vie à son degré de perfection ultime, en s’appuyant sur la tradition, des codes stricts et un certain dépouillement, et cela s’applique aux arts martiaux, au sumos, au théâtre, à la gastronomie, à la cérémonie du thé, à l’arrangement floral, à l’art de l’emballage, aux pliages du papier, à la calligraphie, aux estampes japonaises, aux haikus…

Japon-Kanazawa, art japonais

Japon,Tokyo - Guinza, théâtre Kabuki

Le métier de geisha, officiellement reconnu dans la seconde partie du XVIIIème siècle, désigne des femmes qui vouent leur vie aux arts traditionnels japonais et mettent à profit leurs talents pour divertir des clients de marque à l’occasion de banquets ou de spectacles.

Japon, Tokyo - Gheshas ou jeunes femmes posant en geishas

Religions

Les religions ont fortement marqué la culture japonaise. Vous allez visiter des temples bouddhistes, des sanctuaires shintoistes,

Pendant longtemps les deux religions ont évolué ensemble et se sont mélangées. Les japonais peuvent pratiquer l’un et l’autre et se marier à l’église catholique pour la robe blanche.

Shintoïsme

Japon, Kyoto - temple Yasaka Jinja

Le shintoïsme signifie “la voie des dieux”, et est un système polythéiste qui compte des milliers de divinités kami. Les kami sont des divinités de la nature, par exemple du soleil, de la mer, ou encore du riz.

Le sanctuaire shintô sera lui qualifié de jinja (Ujigami-jinja) voire de taisha (Fushimi Inari Taisha), de jingu (Heian-jingu) ou sera suivi du suffixe -gu (Tosho-gu).

L’accès au lieu de culte shintoiste est toujours marqué par un torii  (portique sacré) le plus souvent rouge, qui délimite le passage du monde profane au monde sacré des kami. L’entrée est également marquée d’un shimenawa (une large corde faite de paille de riz). À l’entrée se trouve aussi un petit bassin d’eau accompagné de louche en bambou : il s’agit du chôzuya, pour les ablutions.

Dans l’enceinte du sanctuaire, vous apercevrez souvent des petites plaquettes de bois accrochées par dizaines ou centaines : ce sont des plaques votives, sur lesquelles les fidèles notent leurs vœux ou prières à destination du kami des lieux.

Enfin, que sont ces bandes pliées en forme de zigzag ?. Ces bandes représentent un lien entre le monde profane et le monde des kami.

Bouddhisme

Japon, Kyoto - Temple zen Tenryuji

Le bouddhisme est une religion basée sur l’enseignement du Bouddha et l’espoir d’atteindre l’Eveil en rompant le cycle des réincarnations. Elle a été importée au Japon depuis la Chine au cours du VIème siècle.

Dans la langue japonaise, le temple bouddhiste est désigné par le mot dera (Kiyomizu-dera) ou recevra le suffixe -ji (Horyu-ji).

Le temple bouddhiste s’ouvrira sur une grande porte possédant un toit, le mon, et abritant souvent les statues des divinités protectrices : Agyô et Ungyô, ou des quatre directions.

Le temple bouddhiste est composé de plusieurs bâtiments : le kondo, qui contient la statue du culte ; le butsuden, plutôt réservé aux temples zens ; des bâtiments pour l’enseignement, la copie de la conservation de sutras et la méditation, etc…

Un bâtiment très facile à reconnaitre marque définitivement qu’il s’agit d’un temple bouddhiste : la pagode, qui est une évolution du stûpa indien. Elle est appelée tô, et comporte trois ou cinq étages.

Les statues représentant Bouddha, ou bien des bodhisattva, sont aussi très souvent présentes. Les temples bouddhistes sont souvent munis d’un jardin (un jardin sec dans le cas de la branche zen), ce dernier étant couramment éclairé par des lanternes de pierre, les toro.

 

2. La sécurité et la propreté

Sécurité des biens et des personnes

Le Japon est un pays sûr. Les vols sont très rares, si vous oubliez quelque chose, vous le retrouverez à sa place ou on vous le rapportera. Au Starbucks de la gare de Tokyo, les jeunes femmes vont se rafraîchir en laissant leur sac à main ouvert sur leur siège ! Il n’y a pas d’agressions.

Sécurité alimentaire

Vous ne saurez pas toujours ce que vous mangez mais vous ne serait jamais malades, la nourriture est saine et fraiche.

Propreté des lieux publics 

Les rues, les lieux publics sont très propres. le balai des services de nettoyage des trains et des métro est amusant à regarder. Les fumeurs ont des emplacements réservés dans les rues.

Toilettes 

Les toilettes publiques sont parfaitement nettoyées, même si, pour des questions d’hygiène, les locaux préfèrent les toilettes traditionnelles à la japonaise (à la turque) aux toilettes à l’occidentale (avec siège). Dans les hôtels, vous pourrez expérimenter les toilettes Toto, avec chauffage, lavage, séchage .. et musique !

 

2. L’accueil japonais : 

L’accueil des Japonais est basé sur la politesse, le respect et une grande notion de service. C’est parfois pesant mais souvent très agréable.

La politesse 

La politesse est un art de vivre, qui va de la courbette salut, aux remerciements infinis, à l’utilisation des deux mains pour tendre une carte … Cela s’applique à tous.  Essayez de ne pas commettre d’impair.

Le respect 

On ne touche et on ne bouscule encore moins son voisin. Dans la foule, les files et les sens de circulation s’organisent. Pour traverser une foule perpendiculairement, il faut prendre le courant dans un sens en se décalant progressivement et refaire la manoeuvre dans l’autre sens pour atteindre le point en face de vous.

Le service

Le service est partout impeccable. Les services de nettoyage se sont mis en 4 pour retrouver un petit guide en français oublié dans le train de NIkko. Dans le Shinkansen, tout objet oublié sera renvoyé à votre adresse.

A Tokyo, on nous a spontanément offert de l’aide en anglais, dès qu’on regardait un plan ou un guide. A Nikko, nous avons créé une chaine d’au moins dix personnes pour tenter de nous aider à trouver un arrêt de bus.

 

3. La nature et les jardins : 

Malgré la taille de leur mégalopoles, les japonais sont restés culturellement très proches de la nature. C’est assez rare en Asie.

Les montagnes

Le Japon est un pays très montagneux. Les montagnes occupent 63 % du territoire, les collines 12 %, les plateaux 11 % et les plaines seulement 14 % (lacs et rivières exclus). Seul un peu plus du cinquième du territoire est habitable (80 500 km2 ), près des littoraux. Les japonais adorent randonner.

Japon - Lac Chuzenji et cerisiers en fleurs

Les jardins

Si petit soit-il, tout espace autour de la maison devient un petit jardin soigné.

Dans les villes, les jardins des temples ou des châteaux, sont des vrais havres de paix. Nous avons pu aussi y admirer la taille, l’étayage et le haubanage des arbres…

Japon, kanazawa - Le Jardin Kenrokuen

Le jardin japonais, très différent du jardin occidental, repose sur une esthétique basée sur la courbe et l’asymétrie. Les arbres, les fleurs, les plantes, l’eau, les rochers et les autres éléments du jardin symbolisent la nature.

Il ne s’agit pas de confectionner la copie conforme d’un paysage, mais d’en créer un idéal en miniature, dans un espace délimité, qui permette de méditer sur soi-même. Ils sont donc une représentation de la nature, et également une expression de la pensée philosophique et religieuse.

Japon, Kanazawa - Le Jardin Kenrokuen

 

Japon, Kyoto - Ryoan-ji et son célèbre jardin de pierres

Beaucoup de fêtes dont la plus célèbre, Sakura, sont dédiées aux fleurs.

Japon, Kamakura - Sakura au temple Myohon-ji

Japon, Nara- Glycine au sanctuaire Kasuga Taisha

Les animaux

A part peut être ce qui vient de la mer, beaucoup d’animaux sont sacrés, comme les daims (cerf sika), les carpes Koï, les singes macaques, les grues, le chien viverrin …

Japon, Miyajima - singes sur le mont Misen

Japon, Miyajima - Les daims

4. Les fêtes et cérémonies 

Les japonais adorent les fêtes, les cérémonies, en visitant les temples et les sanctuaires, vous pourrez assister à des mariages, des fêtes, des matsuri…

Japon,Tokyo - Quartier Arajuku, mariage au temple Meiji-junku

Japon, Nara - nonnes du sanctuaire shintô Kasuga Taisha

Japon, Miyajima - Danseur Bugaku au sanctuaire Itsukushima

Japon, Kamakura - Moines au temple Kosoku-ji

 

Que faire, que voir au japon ?

Pour commencer, il y a les deux incontournables que sont les villes de Tokyo et Kyoto.

Tokyo : une mégalopole, pleine de surprises

La capitale vous permettra une première approche du Japon, et où vous trouverez un bon échantillonnage de ce qu’il y a à voir au Japon.

Japon,Tokyo - la tour de Tokyo vue depuis l'Hôtel près de la gare de Shibuya

Japon,Tokyo - Quartier Arajuku

Japon,Tokyo - Centre de Tokyo, jardins du palais impérial

Il y a de quoi s’occuper largement plusieurs jours, voire plus d’une semaine en visitant Kamakura toute proche.

Japon, Kamakura - Grand Bouddha au temple Kotoku-in

De Tokyo, vous pourrez également passer une journée à Nikko, autre ancienne capitale.

Kyoto, pour son raffinement, ses geishas et ses temples :

Japon, Kyoto - Gheshas ou jeunes femmes posant en geishas

Japon, Kyoto - Le Kinkaku-ji ou Pavillon d'or

Pour un séjour à Kyoto, n’hésitez pas à tester un Ryokan, l’hôtel traditionnel japonais. Vous dormirez sur des matelas posés à même les tatamis et pourrez demander petit-déjeuner et dîner traditionnel, servis par des japonaises en kimono : vous y vivrez selon l’art de vivre de la ville. grande expérience garantie !

Japon, Kyoto - Repas au Ryokan Tamahan

De Kyoto on peut passer facilement une journée à Nara.

Japon, Nara- la cloche du temple Todaiji

Sur une semaine ou une dizaine de jours, il est possible de combiner Kyoto et Tokyo (arrivée aéroport Osaka, départ aéroport Narita de Tokyo). C’est un excellent voyage de découverte : il vous restera suffisamment de choses à voir pour d’autres voyages, si le pays vous plaît… C’est facile d’accès, avion et train, la barrière de la langue se ressent moins qu’ailleurs.

Découverte plus approfondie de Honshu :

Séduits par notre premier voyage, nous avons souhaité approfondir la découverte. Nous nous sommes construit un circuit plus complet de deux semaines de Kyoto à Tokyo

Japon, nos voyages

Ce deuxième voyage nous a permis de découvrir d’autres sites extraordinaires qui pourront vous inspirer pour préparer votre voyage au Japon.

Kyoto et la forêt de bambous d’Arashiyama

Japon, Kyoto, Arashiyama

Le Mont Koya et son cimetière bouddhique

Japon, Mont Koya - le cimetière bouddhique

Himeji et son château du Héron Blanc

Japon,Himeji - le château du Héron blanc

Hiroshima et son mémorial de la paix

Japon, Hiroshima - esplanade de la paix

Miyajima et son torii dans l’eau

Japon, Miyajima - Tori dans la mer

Kanazawa, sur la traces des samouraïs

Japon, kanazawa - Archicture traditionnelle

Takayama dans les alpes japonaises

Japon, Takayama - Intérieur de maison

Les villages de Shirakawa-go et ses maisons au toits de chaume

Japon, Shirakawago - iris et maisons traditionnelles

Tokyo avec une journée à Nikko

Japon, Nikko - Temple Taiyuin-byo

Nous ramenons de ce deuxième voyage d’excellents souvenirs, malgré quelques moments de solitude dus à la barrière de la langue.

Destination inépuisable :

Il nous reste plein de choses à faire au Japon

  • retourner à Kyoto et Tokyo,
  • aller enfin à Hakone, pour voir le Fujiyama de plus près
  • s’immerger dans le Japon profond
  • se perdre dans d’autres villes
  • découvrir d’autres spécialités culinaires japonaises
  • tenter une expérience hivernale dans les alpes Japonaises ou à Hokkaïdo pour admirer les grues
  • découvrir d’autres îles, dont Okinawa, assez proche de Hong Kong où vit notre fille…

On verra en fonction des possibilités que nous laissera la covid…

En attendant, pourquoi ne pas découvrir le Japon en France , comme le suggère le site Vivre le Japon, en commençant par leur rendre visite rue Saint-Anne à Paris.

On peut aussi revoir des beaux films comme ceux de Kurosawa ou les films d’animation de Myasaki, lire des haïkus, ou de la bonne littérature japonaise comme Kawabata ou Murakami.

Préparez votre voyage au Japon

Oui le Japon est riche et divers ! Paysages, politique, musique, culture, gastronomie, nature, histoire, religion… Comment choisir, organiser et préparer votre voyage au Japon ?

Il existe de nombreux circuits organisés ou des voyages privés. Vous pouvez aussi tout organiser vous-même. Vous pouvez alors construire votre voyage découverte à la mesure de votre débrouillardise et de votre soif d’aventure.

La conduite est possible, pas forcément simple. On peut néanmoins tout faire en train donc pas besoin de chauffeur.

Vous êtes en sécurité partout, internet marche bien et vous pouvez manger sans crainte n’importe où donc vous avez peu besoin d’un guide.

Vous pouvez aussi faire un premier voyage semi-organisé autour d’un combi Tokyo-Kyoto et projeter ensuite un voyage plus personnel, hors des sentiers battus : alors toutes les audaces vous sont permises ! 

Ci-dessous quelques informations pour préparer votre voyage au Japon.

Partez le coeur ouvert, l’esprit curieux, laissez vous surprendre … le Japon ne vous décevra pas !

Les saisons :

Les meilleures saisons pour visiter l’île principale sont le printemps et l’automne, le temps y est agréable et les jardins et la nature sont splendides.

Au printemps, fleuraison des cerisiers, des azalées, des iris, des glycines 

Japon - Lac Chuzenji et cerisiers en fleurs

 

Japon, kanazawa - Le Jardin Kenrokuen

A l’automne, érables et chrysanthèmes.

Japon, Kamakura - couleurs d'automne

Japon,Tokyo - Automne au temple Meiji-junku

L’été est chaud et humide

les pluies peuvent être intenses de juin à septembre. En août et septembre, les pluies peuvent être accompagnées de vents violents, avec l’arrivée des typhons.

Japon,Tokyo - quartier Akihabara

L’hiver peut être froid

Japon,Tokyo - Tokyo sous la neige

Japon, Kyoto- la gare

Il doit être splendide à Hokkaïdo ou dans les alpes japonaises, à condition d’être bien équipé.

La barrière de la langue : 

Japon,Tokyo - Quartier Arajuku, Temple Meiji-junkuQuand vous ne parlez pas japonais et ne savez pas lire les kanjis, tout peut devenir compliqué : s’orienter, demander son chemin, réserver un hôtel, choisir un menu au restaurant, se repérer dans une gare… mais les indications sont très généralement traduites en anglais.

Japon,Tokyo - quartier Akihabara

A Kyoto et Tokyo, c’est moins difficile, car les indications, les menus sont écrits à l’occidentale, ou les plats sont présentés avec des images ou un moulage en plastique, curieux au début mais souvent utile !

On y trouve également plus de personnes parlant anglais, qui vous offrent spontanément leur aide. Attention, les japonais, avec leur langue en kanjis, sont plus images que plans, et auront du mal à vous expliquer votre chemin, mais il ne vous diront jamais qu’ils ne savent pas.  Les taxis aussi savent aller d’un bâtiment remarquable à un autre mais sont souvent perplexes par rapport à une adresse et encore plus à un plan. Il n’y a, d’ailleurs, pas de numéros dans les rues pour se repérer.

Avant de partir, j’avais imprimé tous les plans d’accès aux hôtels avec les noms des rues en kanjis, et le dessin des points remarquables sur le chemin, cela nous a bien aidé.

Les transports : 

La conduite est à gauche. Il est difficile de s’orienter donc de conduire, ou alors s’équiper d’un GPS et penser à faire traduire son permis de conduire en japonais. Les rues peuvent être très étroites, elles sont souvent coupées par des lignes de chemin de fer. Les voitures sont souvent électriques donc silencieuses (attention quand vous êtes piétons.)

Il y a plusieurs réseaux ferroviaires, ne pas se tromper, les horaires et les prix affichés en gare en kanjis sont assez abscons. Ils sont plus lisibles sur Internet. Vous pouvez monter dans le train avec un billet pas cher, vous paierez la différence à la sortie. Et les trains sont toujours à l’heure !

Japon, Nagoya - shinkansen

Japon, Nara- le train de Kyoto à Nara

Japon, Miyajima - le téléphérique vers le mont Misen

A Tokyo, il y a aussi plusieurs réseaux de métro, dont un appartenant à Japan Rail, accessible avec le JR Pass. Une ligne très pratique est la ligne JR Yamanote, qui fait le tour de Tokyo et dessert plusieurs points d’intérêts.

A Kyoto, nous avons aussi utilisé les bus.

Les transports collectifs ne sont pas si chers et vraiment très pratiques avec un maillage incroyable et une spécialisation en fonction de la distance et de la vitesse. Le JRP, permet d’utiliser le réseau JR à volonté. Faites le calcul, le JR Pass est assez vite rentable si vous faites par exemple au moins un aller-retour Tokyo Kyoto.

A vérifier également, la gratuité des lignes intérieures si vous voyagez avec Japan Airlines.

Les hébergements :

Le coût de la vie au Japon est globalement assez comparable à celui en France, mais le logement et donc les hôtels sont relativement onéreux. A certaines saisons, en particulier au printemps, et particulièrement lors de la golden week, vacances japonaises de début mai, ils sont pris d’assaut et les prix montent encore.

Au Japon, vous pouvez trouver des hébergements chez l’habitant, louer des maisons ou dormir à l’hôtel.

Il existe, au Japon, tous types d’hôtels, du plus luxueux à l’auberge de jeunesse ou à l’hôtel capsule, du plus moderne au plus traditionnel (les ryokans).

Japon, Kyoto - Ryokan Tamahan

Il existe aussi des logements chez l’habitant et des auberges semi-traditionnelles. Au mont Koya on peut même dormir dans un temple !

Japon, Mont Koya - Temple Ekoin

A noter, en 2009, j’ai réservé tous nos hôtels par avance via internet (c’est sur Expédia que j’ai trouvé les meilleures offres) mais la réservation n’était pas directe, elle était transmise à l’hôtel qui confirmait ou pas dans les 2 ou 3 jours. Tenir compte de ce délai pour construire un circuit, s’il en est toujours ainsi !

Les prix des hôtels à qualité comparable sont très variés. En cherchant bien sur Internet, on peut trouver des prix abordables avec petit-déjeuner. Attention, certains ryokans indiquent un prix à la personne et non pas à la chambre.

Enfin, dernière recommandation, bien se déchausser avant de rentrer dans une maison et enlever même les chaussons pour le tatami, très fragile.

 

La nourriture :

Manger local, a toujours fait partie intégrante du voyage et du dépaysement. La nourriture japonaise est parfois surprenante pour un occidental, mais en général hyper saine et fraîche (nous avons eu une seule fois des doutes sur l’hygiène d’un restaurant).

Toujours très bien présentée, les goûts, les formes de la nourriture traditionnelle, surprennent parfois nos palais occidentaux, mais si nous n’avons pas tout adoré parce que trop surprenant, nous avons fait honneur à tous les plats.

Une bonne soupe miso bien chaude m’a remise d’un coup de chaleur assez sévère, depuis, j’en ai toujours en réserve chez moi, pour un coup de fatigue…

Restauration internationale

A Tokyo, vous pouvez trouver de la restauration rapide internationale ou des restaurants de type européen, si vous tenez absolument à manger des pizzas ou des frites. Vous pouvez aussi trouver des établissements ouverts par de grands chefs français, voir l’article au Japon, la gastronomie française brille dans l’assiette

Restauration locale

Mais si vous souhaitez manger local, il y a un grand choix de restaurants du plus humble au plus sophistiqué. 

Si les premiers sont très abordables les prix peuvent monter très vite. Pour les spécialités japonaises, il faut savoir que les restaurants (petits en général) sont très spécialisés : sushis, bol de nouilles, udon, teppaniaki, …

Japon, Miyajima - Omelette aux huîtres, délicieuse spécialité de l'ïle

Cette omelette aux huîtres est fabriquée devant vous à Miyajima et c’est délicieux !

Les repas dans un ryokan sont un peu chers mais représentent une expérience forte et inoubliable.

Japon, Kyoto - Repas au Ryokan Tamahan

Dans les temples du Mont Koya, ne sont servis que des repas végétariens traditionnels.

Japon, Mont Koya - repas végétarien

Beaucoup des restaurants ont des moulages en plastique de leur plat ou des menus avec photos (pratiques pour les non initiés)

Bento

Pour un repas sur le pouce, nous avons adoré les bentos, très équilibrés, on en trouve un peu partout, dans les supérettes, dans les gares ou les centres commerciaux.

Japon, Shirakawago - Bento

Fast food à la japonaise

Dans les boutiques de restauration rapide à la japonaise, on choisit et paie son plat sur un automate.  Quand il y a des photos, c’est plus facile. Votre commande est servie à un comptoir et vous pouvez le déguster sur place.

Vous trouverez aussi des services de restauration ambulante dans les trains qui servent des soupes des sandwichs. Vous pouvez trouver également à grignoter dans des supérettes (ex : Seven Eleven).

Nous avons trouvé dans les jardins des bols de nouilles bien garnis pour des prix tout à fait raisonnables.

L’expression la plus simple de l’en-cas à la japonaise consiste à du riz parfumé enveloppé dans des feuilles d’algue, ou encore enrobé d’une sauce soja.

Japon, Kanazawa -gohe moki, spécialité à base de riz et de sauce soja en brochette

Petit déjeuner

Nous avons adoré l’expérience du petit déjeuner traditionnel à Kyoto,. Nous avons apprécié des plats japonais consistants pris au buffet matinal des hôtels d’affaire. Le café-croissant pris à Kanazawa, servi  avec une élégance toute japonaise, nous a ravi !

Japon, Kanazawa - Café français

 

L’argent et les cartes bancaires :

L’usage de la carte bancaire au Japon est beaucoup moins développé qu’en France. Il faut avoir du liquide pour faire ses courses et payer vos repas. Ce n’est pas un vrai problème car il n’y a pas de vols.   Si vous pouvez, partez avec plusieurs types de cartes (Visa, Mastercard, Amex)

 

Le téléphone et internet :

Nous étions partis avec un téléphone japonais, acquis pour les déplacements professionnels.  Il a suffit d’acheter une carte SIM. Vérifiez avant de partir que votre portable accepte les cartes japonaises, sinon prévoir d’acheter un modèle de base sur place . Les hôtels sont bien équipés en WIFI. Il existe beaucoup de points d’accès à internet dans les grandes villes.

Il existe des cartes pour naviguer sur Internet mais pas pour téléphoner. Vous pouvez louer un routeur WIFI de poche pour utiliser Skype ou WhatsApp en dehors des hôtels.

En savoir plus :

Pour préparer votre voyage au Japon, vous pouvez aussi consulter les guides sur le Japon Lonely Planet et Le Routard que nous trouvons complémentaires.

Voici le lien vers l’indispensable référence : le site touristique et agence de voyages Vivre le Japon, en français, très documenté, qui fournit également le JR pass

Sur le site d‘Evaneos, vous trouverez des idées de circuits et une sélection d’agences japonaises francophones.

Nos photos 

Pour voir plus de photos de nos voyages, vous pouvez cliquer ici

N’hésitez pas à nous poser des questions sur nos voyages au Japon

Vous pouvez les poser par mail ou dans les commentaires ci-dessous

Vous aussi avez aimé cette destination ?

    • à quelle période de l’année ?
    • quelle météo avez-vous eu ?
    • avez-vous organisé votre voyage seuls ?
    • quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
    • quels sont vos coups de coeur ?
    • vous avez d’autres conseils ou bons plans partager ?
    • vous avez quelques photos à partager ?

Faites-nous profiter de vos expériences et bons plans en commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nunc efficitur. at venenatis lectus libero eget felis amet, Phasellus Donec