Roadtrip en Mai dans l’Ouest Américain

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

Seligman - Plaque publicitaire

Pourquoi l’Ouest américain ?

San Francisco et sa maison bleue… des paysages de western… des étendues à l’infini… C’était un vieux rêve à réaliser, un voyage maintes fois repoussé. Cette fois, c’est décidé, nous avons presque 4 semaines de libres devant nous. Notre choix est arrêté : ce sera un grand roadtrip à deux dans l’Ouest américain en avril-mai 2019.

Comment préparer et organiser au mieux notre voyage ?

Comment choisir l’itinéraire ?

Les premières recherches sur internet nous donne un peu le tournis. Les longs parcours en voiture nous font un peu peur, nous avons du mal à évaluer le temps de trajet et les temps de visite.

Nous sommes donc passés par quelques étapes avant de nous lancer seuls dans l’organisation.

Les circuits totalement organisés des Tours Opérateurs sont trop denses à notre goût, ils laissent trop peu de temps libre sur chaque site. Nous tentons l’assistante d’une agence locale pour construire un tour sur-mesure. Probablement mal sélectionnée et débordée, la réponse de l’agence est tardive et finalement pas en phase avec nos attentes.

Pour cette destination, un auto-tour organisé peut être intéressant si l’on n’a vraiment pas le temps de s’investir soi-même, ou en cas de difficultés avec la langue anglaise, sinon le plaisir de la découverte et du voyage commence bien avant le décollage !

Lors de nos recherches, nous avons déniché un très bon site en français. Bien documenté, il est truffé de renseignements intéressants et de conseils pour préparer un roadtrip.  Nous y avons trouvé la plupart des réponses à nos questions. Il s’agit de Lostintheusa, site spécialisé à consommer sans modération. Si vous ne devez en consulter qu’un, c’est celui-ci !

Nous avons aussi aimé Road trip aux USA.

Le plus dur reste de faire des choix, “choisir c’est mourir un peu”, le premier abandon sera Los Angeles. Il sera suivi de la côte californienne, de la Napa Valley. Grand comme la France, l’état de Californie mérite plus de temps que la semaine que nous choisissons de lui consacrer.

 

– la Californie : visite de San Francisco à l’arrivée, puis retour en voiture de Las Vegas à San Francisco

Nous choisissons de nous poser à San Francisco. De visiter la ville en début de séjour et d’en repartir en faisant le trajet depuis Las Vegas en voiture de location. Le Yosemite, et le Sequoia National Parc seront donc sur notre parcours car la neige tardive de ce printemps condamne la Tioga Road.

Nous partons fin avril. En inversant le trajet classique et en programmant les montagnes californiennes à la fin du séjour, nous tentons d’augmenter nos chances d’avoir du beau temps sur les sommets. Au final, ça sera un peu raté, nous vous raconterons ça dans un autre article.

3 jours à San Francisco

La traversée du Golden Gate à vélo associée à un retour en bateau est un de nos meilleurs souvenirs. Golden Gate àSan FranciscoLe bateau du retour accepte les vélos (sauf électriques), il permet de longer Alcatraz avant de rejoindre les quais de San Francisco.La baie de San Francisco et Alcatraz

Un pass Muni permet d’utiliser les bus, les cable-cars et aussi le bateau qui traverse la baie. C’est une des meilleures façons de découvrir les collines de San Francisco en alternant marche à pied et transports en commun.
Cable-cars à San Francisco

– Une grande boucle pour visiter quelques parcs de l’Ouest Américain 

Il nous faut donc choisir les parcs à visiter, équilibrer les étapes et respecter le calendrier global. Nous cherchons des hôtels aussi proches que possibles de l’entrée des parcs. Nous souhaitons atteindre Mesa Verde, mais n’est-ce pas trop loin ? Google Map sera notre allié. Mais même en multipliant les temps de trajet par 1,5, nous sous-estimerons toujours le temps passé entre 2 points.

Nous choisissons de profiter des tarifs aériens intéressants entre San Francisco et Las Vegas pour faire de cette ville le point de départ de notre périple dans le sens des aiguilles d’une montre.

Notre Itinéraire dans les parcs de l'Ouest américain

 

Un jour à Las Vegas

Lunmières de Las Vegas

Les Parcs Nationaux et locaux.

Lostintheusa nous a bien aidé à la construction de la boucle. Il est conseillé de rallier les parcs en début d’après-midi et d’en profiter jusqu’au coucher du soleil. Il est ainsi possible de retourner dans le même parc tôt le matin pour bénéficier d’une autre lumière.

Voici donc la liste des parcs visités, nous finirons par un petit trip sur la route 66 avant de rejoindre Las Vegas. Nous débuterons notre trajet de retour vers San Francisco par un plongeon dans Death Valley National Park.

Le pass “National Park”, d’un prix de 80$, est valable 1 an et est lié à votre passeport (2 conducteurs possibles). Il donne l’accès libre, à tous les passagers d’un véhicule de tourisme, à l’ensemble des parcs nationaux.

Les parcs locaux ou Navajo sont soumis à un droit d’entrée. Ils sont parfois uniquement accessibles avec un guide local.

Zion National Park, le plus vert de tous.                                                                                                      Zion national Parc, le plus vert de tous Brice Canyon National Park, un des plus colorés.Brice canyon national parkPetrified Forest, parc local, beau site qui mérite un court détour pour la couleur de ses bois fossilisés.

Capitol Reef National Park traversé par la route la plus chère du monde.                                                                                                  Capitol Reef National ParkArches National Park, l’érosion a crée des arches et des sculptures à couper le souffle.Arches National Park, la double archeCanyonland National Park, 3 parcs en 1,  canyons, needles, mesas. Ici une vue depuis Sky-Island. Canyonland National Park

Mesa Verde National Park, le meilleur endroit pour tenter de comprendre la vie d’indiens sédentaires avant la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.          Mesa Verde National Park, habitations pueblosChelly Canyon National Monument, très beau site géologique abritant également des vestiges d’habitations précolombiennes.Chelly Canyon National ParkMonument Valley, Navajo National Monument. Des souvenirs de western à chaque virage. Monument Valley, Navajo National Monument

Page, 3 jours pour souffler au bord du lac Powell, et, bien sûr, pour visiter Antelope Canyon avec les guides Navajo.                                                    Antelope canyon, site Navajo

Marcher au bord du Colorado pour admirer le Horseshoe Bend.Horseshoe Bend près de Page

Grand Canyon National Park, époustouflant par sa taille.Grand Canyon National Prak

Retour via un petit trip sur la route 66 jusqu’à Las Vegas

Seligman sur la route 66.
Route 66, Selligman

De Las Vegas à San Francisco, notre trajet compte-tenu des intempéries :

Itinéraire Las Vegas San Francisco

Death Valley, Badwater, le point le plus bas (- 86 mètres).Death valley, bad water Activité économique intense au pied des montagnes californiennes, industries, élevages, vergers.Activité économique californienne au pied des montagnesElevage intensif au pied des montagnes en CaliformieSéquoia National Park, General Sherman Tree, le plus grand séquoia du monde sous la neige.General shermen tree à Sequoia National ParcYosemite National Park, la vallée, animée par les cascades au plus fort de leur débit.cascade et rivière à Yosemite Valley

Les otaries à Santa Cruz sur le chemin vers l’aéroport.Les Otaries à Santa Cruz

Au total, 

26 jours, 24 nuits dont 20 jours en voiture, 6 états traversés et 5665 km soit plus de 283 km par jour en moyenne et plus de 5000 photos à trier au retour !

Notre organisation sur place et notre budget 

Les USA restent une destination globalement assez chère. Le coût de la vie reste comparable à celui de l’Europe occidentale (nourriture hors fast-food, restaurants). Au prix du billet d’avion s’ajoute le prix des hôtels, en particulier à San Francisco, ou près des sites touristiques. L’essence est abordable mais les voitures consomment en moyenne plus qu’en Europe, environ 12l/100km pour notre Ford Escape (Kuga en Europe).

Notre voyage de 26 jours avec 24 nuits d’hôtels, nous est revenu globalement à 7674 euros pour deux personnes. Soit une moyenne de 150€/jour/personne. Il est vrai que le cours du dollar a évolué en notre défaveur entre le début des réservations et le voyage. On peut considérer que nous avons supporté un cours moyen de 1,08 $ en intégrant les frais de cartes (Amex et Visa). 

– les vols et l’Esta : frais fixes quelque soit la durée du séjour

Le vol Paris San Francisco est un des plus abordable pour rallier l’Ouest Américain. Nous avons comparé les prix entre les annonces de diverses compagnies. Compte-tenu de nos critères : billet remboursable, un bagage en soute chacun, paiement par carte bancaire, vol direct… le prix d’un voyage en éco était compétitif sur AIR FRANCE ; ce qui nous a décidé à rester fidèles à cette compagnie.

Pour permettre de donner un budget avion standard, le billet éco était à 830 € par personne lors de notre réservation, c’est ce montant que nous allons retenir pour donner des éléments de comparaison.

Nous avons trouvé un vol AEGIAN entre San Francisco – Las Vegas à 101 $ par personne auquel il faut ajouter 25$ de bagage si payé à l’avance (50$ au dernier moment) et 5 $ d’impression de la carte d’embarquement si vous n’avez pas pu le faire en amont ou n’avez pas chargé l’application sur smartphone.

En comptant l’ESTA, les transferts en shuttle, taxi ou Uber, le total des coûts liés aux trajets aériens s’élève à 2059 € soit 2225 $ ce qui représente environ 27 % de notre budget total, ce pourcentage dépend bien-sûr de la durée du séjour.

Allez chercher l’Esta sur le site de l’Ambassade des Etats-Unis, c’est sûr et économique.

– les frais proportionnels au nombre de jours sur place

Le reste du budget est plus ou moins proportionnel au nombre de jours sur place et au nombre de miles parcourus. Notre calcul nous donne un budget quotidien par personne sur place de 127 $ soit 116 €.

* les hôtels, près de 44% du budget local avec un prix moyen à 110 $ la nuit

Pour les hôtels, nous avons majoritairement réservé via booking.com en choisissant des réservations annulables sans frais, ce qui a pu réduire un peu notre choix. Nous avons commencé par les endroits les plus chers, en surveillant l’évolution des prix, ce qui nous a permis de re-booker à coût moindre une fois ou deux. Nous obtenons aussi des réductions en tant que “bons clients”.

Pour le choix des hôtels, nous alternons des établissements bon marché mais bien notés et des hôtels plus chers, essentiellement  quand le site en vaut la peine (Mesa Verde, Monument Valley, Grand Canyon). Au dernier moment, nous avons réduit d’une nuit notre séjour à Williams pour privilégier une adresse plus proche du Grand Canyon et profiter ainsi du coucher et du lever du soleil sur place.

Il faut noter que le prix des hôtels à Las Vegas s’envole le week-end. Le reste du temps il est possible de faire de très bonnes affaires, attention toutefois aux facturations annexes (ménage, parking, …).

En partant en famille, il est possible de réduire ce poste car les chambres offrent généralement 2 lits king size.

* la location de voiture et l’essence pour 20 jours, 21 % du budget local

Nous avons réservé la voiture chez Hertz avant de partir. En étant clients gold avec la carte Amex Air France, nous bénéficions d’une réduction, du deuxième conducteur gratuit, et nous n’avons pas de franchise à payer en cas de problème. Nous souhaitons disposer d’un SUV 4×4, on nous propose un Ford Escape (équivalent Ford Kuga en Europe) à 846 $ pour 20 jours, kilométrage illimité, frais de retour sur un lieu différent de la prise en charge compris (Las Vegas- Aéroport de San Francisco).

Et pourquoi pas un camping car ? Nous n’avons pas beaucoup hésité. Pour deux c’est vraiment beaucoup plus cher et finalement moins souple. Ils sont interdits dans le parc de Monument Valley et sur quelques routes ou pistes à l’intérieur d’autres parcs.

Ne pas oublier de faire régulièrement le plein sans attendre d’être sur la réserve. Il n’y a pas tant de pompes que çà sur ces longues routes désertiques ! Nous payons en liquide (20 à 50 $) dès que possible, car l’essence est plus chère de 10 centimes par gallon quand on paie par carte sans compter les frais de la banque plus importants en proportion pour les petits montants. Nous avons fait un retrait d’argent sans frais dans un distributeur de notre banque à San Francisco.

Le prix du gallon varie considérablement selon les états (le Colorado est le moins cher), la difficulté d’approvisionnement (Death Valley), et selon les marques distributeurs. En moyenne nous  avons payé 8 euros les 100 kilomètres.

Au total nous avons parcouru 5665 km pour 4100 km estimés avant le départ. Lostintheusa conseille d’intégrer une marge de 30 %. Notre dépassement est de 38% essentiellement dû à une sous-estimation des kilomètres parcourus à l’intérieur des immenses parcs nationaux, et à des aléas météo.

Sinon, hormis dans les grandes villes, où le stationnement peut-être compliqué, la conduite est facile aux USA.

 

* les repas, 18,5 % du budget local à moins de 25 $ par jour et par personne

Les repas au restaurants peuvent être rapidement assez chers, hors burgers ou asiatiques … Mais nous nous sommes quand même fait plaisir une dizaine de fois. Nous avons mangé par exemple un excellent TBone à 50 $, c’est cher à première vue mais nous l’avons partagé à deux, c’était suffisant pour rassasier nos appétits européens. Les parts sont souvent copieuses, il est toujours possible de demander un doggy bag. Ce qui nous a parfois assuré, en tout ou partie, le repas du lendemain. Par ailleurs nous avons pu constater à San Francisco ou ailleurs que la plupart des américains achètent dans les restaurants des “take-away”, des plats à emporter, ce qui économise le service. Le service est précisé à 15% minimum, souvent 18 ou 20%.

La plupart des chambres d’hôtels que nous avons sélectionnées étaient équipées d’un réfrigérateur, avec un petit compartiment congélateur, d’un four à micro-onde et très souvent de machines à café (à vérifier dans la description). Nous avions apporté des sac de transport souples pour aliments congelés depuis la France. Au 1er ravitaillement, chez Walmart, nous avons investi dans 2 packs à réfrigérer ce qui nous a permis de de transporter des provisions de base au frais dans la voiture. De quoi organiser les petits déjeuners quand ils n’étaient pas prévus et des pique-niques. Il y a plusieurs avantages à cela : ne pas perdre de temps à chercher un restaurant, ou à attendre un service parfois long, réduire un peu le budget repas, et profiter de la nature dès que possible.

Côté boisson, nous n’avons presque pas consommé d’alcool, si ce n’est quelques draft beer ambrée ou IPA. Nous avons cédé de temps en temps à l’expresso qui est presque un produit de luxe. Par contre, si vous aimez les soda ou le coca vous pourrez vous désaltérer à volonté !

Compte-tenu de cette organisation notre budget repas quotidien fut inférieur à 25 $ par personne, à comparer avec les dépenses de nourriture habituelles.

* les activités à San Francisco et les entrées dans les parcs, les musées, 245 $ par personne, 8 % de notre budget local

Enfin il faut prévoir un budget pour les activités (vélo sur le Golden Gate, et retour en bateau), les transports dans les villes, les entrées dans les parcs et les musées.

Antelope Canyon représente le tiers de ce budget (80 $ par personne), il est vivement conseillé de réserver très tôt (3 mois à l’avance) pour pouvoir choisir son horaire, la durée de la visite et la compagnie.

* les assurances, 3,7 % du budget local

Il ne faut pas oublier ce poste, dont le prix dépend du nombre de jours, 110 euros par personne pour 24 jours. Pour nous, cela n’aura heureusement servi à rien, mais en cas de problème de santé aux Etats-Unis il est préférable d’être couvert, à comparer avec l’assurance de la carte bancaire surtout si cette dernière est premium.

* frais de blanchisserie

Enfin nous souhaitons vous parler de nos 14 $ de frais de blanchisserie pour le côté pratique. A Page, en milieu de séjour, nous avons apporté 2 sacs de vêtements dans une laverie. Ils ont été lavés et pliés en une 1/2 journée. Pourquoi se priver de ce confort à ce prix très compétitif par rapport aux laundry des hôtels ? Et pourquoi passer 3 heures des ses vacances devant des machines, ou pourquoi payer pour un bagage supplémentaire ? Nous avons trouvé ce service génial. Il est évidemment adapté aux vêtements qui supportent le sèche-linge…

 

 

Les leçons à tirer de ce voyage

– saison et itinéraire

Cette année, le manteau neigeux était particulièrement épais. Difficile d’espérer une réouverture de la Tioga road en mai. De plus, nous avons subi une offensive hivernale tardive, puisque nous avons vu tomber la neige sur les glycines et les lilas en fleur. Ce type de phénomène météo ne peut jamais être exclu même plus tard dans la saison.

Néanmoins, jusqu’au mois de mai inclus, il est sans doute un peu tôt pour visiter les montagnes californiennes. A cette période, il faut privilégier les déserts ou la côte et garder la montagne pour le plein été. Ceci, pour éviter les mauvaise surprises comme ce groupe de motards français rencontré dans la tempête de neige, passablement déprimé.

– les parcs nationaux

Tous plus extraordinaires les uns que les autres, et tous différents.  Immenses, nous sommes loin d’en avoir épuiser toutes les richesses. Sans parler des activités sportives très variées offertes dans les parcs, nous conseillons à chacun selon ses possibilités de prendre au moins le temps de marcher un peu, de profiter des circuits proposés par les parcs, cela permet de suite de s’écarter de la foule, de voir plus d’animaux, et de mieux s’imprégner de l’esprit du lieu. Aller le soir au coucher du soleil et retourner le lendemain matin dans le même parc, permet de le voir sous différents éclairages et de faire éventuellement face aux impondérables météo.

– fréquentation

Nous avons été surpris par le nombre de touristes. Il y avait déjà beaucoup de monde, qu’en est-il en plein été ???

Le Yosemite National Park est relativement accessible depuis les grandes villes californiennes. C’est donc une destination de week-end pour les locaux. Si vous pouvez y être en semaine, ce sera plus calme et vous pourrez facilement garer la voiture. Le samedi, nous avons dû chercher de la place…

– la fatigue

Les paysages sont magnifiques. On alterne routes tourmentées avec de grandes et fréquentes différences d’altitude. Et longues lignes droites monotones au régulateur de vitesse… La conduite peut être fatigante et demande de l’attention. Les oreilles sont soumises à rude épreuve en devant compenser sans cesse.

Nous avons rencontré divers types de météo : neige, vent de sable, orages, pluie, soleil. Ils induisent des évolutions impressionnantes de la température.

C’est donc un circuit relativement exigeant, il faut en tenir compte dans sa programmation. Les 3 jours de pause à Page, à mi-parcours, nous ont permis de recharger nos batteries.

– on y retourne ?

Voyage riche et varié, nous en revenons enchantés et bluffés par l’immensité des paysages quels qu’ils soient. Nous avons aussi touché du doigt les différences économiques entre les différents états et populations.

Nous sommes loin d’avoir parcouru toute la Californie qui vaut un voyage en soi. Côté parcs, nous avons mieux couvert la région : Californie, Nevada, Arizona, Utah, une brève incursion au Colorado. Chacun des parcs visités pourrait faire l’objet d’un séjour à lui seul.

Les USA sont démesurés et complexes mais fascinants et la nature y est exceptionnelle  ! Nous espérons bien y revenir.

 

Nos coups de coeur

Nous avons essayé de classer les sites visités, mais ce classement est très personnel et influencé par les conditions de visite (météo ou temps consacré sur place)

– les incontournables :

    • San Francisco***, ses cable-cars et son Golden Gate en vélo,
    • Brice Canyon***, à voir au coucher du soleil
    • Arches***, deux demi-journées ne nous ont pas permis d’en faire le tour
    • Canyonland***, trois parcs en un, des paysages à couper le souffle
    • Monument Valley***, mythique, incontournable nécessite de prendre son temps, et d’en profiter sous différents éclairages
    • Grand Canyon***, tellement grandiose
    • Yosemite Valley***, la nature dans toute sa force !

– vaut le détour :

    • Zion National Park**, le plus vert des parcs du bassin du Colorado
    • Mesa Verde et Chelly Canyon**, pour leurs habitations précolombiennes, malgré les kilomètres supplémentaires
    • Antelope Canyon**, à réserver longtemps à l’avance
    • la route 66** et le charme un peu désuet et nostalgique de ses étapes
    • Death Valley**,  malgré la chaleur infernale et la tempête de sable.
    • Sequoia National Park**, pour le peu qu’on en a vu sous la neige.

– intéressant :

°    Las Vegas*

Cette ville reste une destination quasi indispensable dans un circuit dans l’Ouest Américain : c’est un phénomène sociologique curieux et intéressant  à voir une fois dans sa vie. De plus, Las Vegas est pratique pour sa situation entre le bassin du Colorado et Death Valley, c’est une étape intéressante pour le prix des nuits d’hôtels surtout en semaine, comme le prix de l’essence dans tout le Nevada ; si vous aimez le jeu, l’ambiance des salles de jeux, ou encore, les spectacles, vous pouvez prévoir d’y passer plusieurs nuits. Si comme nous, vous n’aimez pas spécialement la foule, vous aurez hâte de retrouver les grands espaces, une nuit à l’aller et une nuit au retour suffiront.

Nos photos 

Pour voir plus de photos de notre roadtrip, vous pouvez cliquer ici

N’hésitez pas à nous poser des questions sur notre voyage

Vous pouvez les poser par mail ou dans les commentaires ci-dessous

Vous aussi avez découvert cette destination ?

    • à quelle période de l’année ?
    • quelle météo avez-vous eu ?
    • avez-vous organisé votre voyage seuls ?
    • quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
    • quels sont vos coups de coeur ?
    • vous avez d’autres conseils ou bons plans partager ?
    • vous avez quelques photos à partager ?

Faites-nous profiter de vos expériences et bons plans en commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

non consequat. Donec commodo commodo sem, ipsum nunc et, consectetur id leo.