Préparer un voyage en Australie

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

L’Australie, “Aussie” pour les intimes : un beau voyage à bien préparer !

L’Australie fascine les ados et les jeunes adultes. Nous partons en famille, avec l’une de nos filles, âgée de 21 ans à l’époque. Elle a fortement contribué au choix de cette destination.

Nous partageons l’envie de découvrir ce pays-continent, ses modes de vie, ses paysages grandioses et sa barrière de corail en danger !

Nous y sommes allés en 2010. Depuis lors, les sonnettes d’alarme ne cessent de retentir sur le blanchiment des coraux et les incendies géants se multiplient !

Combien de jours pour une première découverte de l’Australie ?

Nous disposons de 3 semaines, voyage compris, ce qui laisse à peu près 16 jours pleins pour la  visite. Il faut pratiquement un jour d’avion pour rejoindre le pays et un autre pour rentrer. Il a fallu faire des choix.

C’est en tenant compte de la saison, au mois d’août c’est l’hiver en hémisphère sud, que notre correspondante Maisons du Monde, après nous avoir questionnés sur nos centres d’intérêts, nous a fait une proposition de circuit. Elle a su nous procurer force explications et l’a fait avec beaucoup d’enthousiasme. Nous avons suivi ses conseils, et avons fait un voyage agréable, bien équilibré et très riche en découvertes.

Notre circuit a intégré des vols intérieurs afin de réduire les temps de transport. Il nous a fait découvrir 5 facettes très différentes de l’Australie. L’organisation proposée était adaptée à chacune des région visitée, tout en recherchant le meilleur ratio qualité-prix : une vraie valeur ajoutée apportée par l’agence et notre conseillère, du grand professionnalisme. Nous avons été très satisfait de la prestation de notre interlocutrice pour cette destination.

Quelle organisation, quel itinéraire ?

Notre conseillère nous propose un vol AR avec la compagnie australienne Qantas. Cette compagnie offre l’avantage de tarifs très intéressants sur les vols intérieurs pour leurs clients long courriers. Ceci nous a permis de visiter des régions différentes et plutôt éloignées les unes des autres en respectant notre contrainte de temps.

Elle nous propose de commencer par la visite de Sydney. Un pass tous transports de 4 jours va nous permettre de parcourir la ville en toute autonomie et à notre rythme. Nous encaissons ainsi en douceur la durée du vol et le décalage horaire.

Puis elle nous suggère de visiter le Centre Rouge en groupe. Nous atterrissons à Ayers Rock pour rejoindre un ranger du Parc. Nous partons en 4×4, passons les nuits sous la tente. Nous re-décollons d’Alice Springs. C’est la saison idéale pour cette partie du voyage, les températures sont supportables et les mouches au repos.

Depuis Alice Springs, un avion intérieur nous conduit à Darwin. Ville à partir de laquelle nous pourrons louer une voiture pour visiter les territoires du nord et le parc aborigène de Kakadu. C’est la saison sèche, il faut en profiter, car sinon les routes sont très souvent inondées.

Il nous faut reprendre l’avion à Darwin pour Cairns, et là louer une seconde voiture pour visiter la pointe Nord Est. Nous avons choisi de faire un tour dans la forêt primaire de Cape Tribulation, la plus ancienne du monde, où les arbres rejoignent l’océan.

Pour finir, elle nous propose, en bouquet final, un séjour sur une île de la Grande Barrière de Corail incluant une journée entière sur un spot de plongée.

De là, il nous faut presque une journée pour rejoindre Cairns en bateau, prendre un dernier vol intérieur vers Brisbane et son aéroport international. Et rentrer.

Bien sûr nous n’avons pas visité le sud. Cette époque de l’année est moins propice à cette destination. Nous ne visiterons pas l’Ouest non plus, ni la Tasmanie, mais le programme est déjà très alléchant comme cela. Il faudrait surtout plus de temps.

Nous avons reçu un road book détaillé avec de nombreuses suggestions et un n° de téléphone pour une assistance locale en cas de besoin.

7 bonnes raisons d’aller en Australie 

– admirer la ville et la baie de Sydney 

Située dans un site extraordinaire, cette ville moderne est active avec son business center, la City. C’est aussi une ville au bord de l’eau au fond d’une magnifique baie, avec tout le charme des ports et des plages.  Les transports en commun sont bien développés métro, train, aéro-train, bus, ferries. Notre coup de coeur va à, ces derniers, car ils offrent des vues incroyables sur la ville. En dehors des incontournables que sont l’opéra et le Harbour Bridge, les différents quartiers ont chacun leur atmosphère. On trouve de quoi s’occuper selon son humeur et pour chaque moment de la journée.

Australie - Sydney

Sydney

Sydney est aussi une ville très verte parsemée de parcs et jardins. Les australiens sont très sportifs, on croise beaucoup de pratiquants de différents sports dans la ville ou dans les parcs, sans oublier, bien sûr, les surfeurs sur la plage de Bondy !

Nous avons aussi adoré la visite du zoo et sa vue magnifique sur la ville.

 

La baie de Sydney vue du Tanagara Zoo

– découvrir l’outback à l’australienne, à la recherche des kangourous 

Les australiens sont fans de week-end en camping dans la nature et de barbecues. S’inscrire à  une excursion en camion 4×4 sous la conduite d’un ranger pour découvrir le centre rouge est vraiment la meilleure façon de vivre à l’australienne et de découvrir cette nature extraordinaire et ses lieux sacrés au coeur des aborigènes.

Dormir sous la tente ou à la belle étoile autour du feu de camp,  découvrir les constellations du sud, démarrer très tôt le matin pour assister au lever de soleil sur les monts Olga ou à son coucher sur Uluru, marcher dans cette nature immense pour atteindre des points de vue à couper le souffle et aux couleurs intenses sont des plaisirs rares.

Australie-Ayers Rock- Mont ULuru

Ayers Rock : le mont Uluru, terre sacrée pour les aborigènes

– aller à la rencontre de la culture et de l’art aborigène dans le parc naturel de Kakadu

Le plus grand parc d’Australie offre une diversité étonnante de paysages. De ses plaines marécageuses à ses massifs rocheux, il offre un monde de verdure après l’ocre rouge du centre aride. Découvrir l’art rupestre aborigène à Ubirr, faire une excursion en bateau à la rencontre des oiseaux et des gros crocodiles de mer (les salties), assister à la traversée d’un gué par un road train sous l’oeil intéressé des sauriens, se promener au bord d’un billabong, y croiser oiseaux, kangourous et varans, il y a ici de quoi étancher votre soif d’aventures et de découvertes.

Australie - Kakadu

Kakadu – jacana

Australie - Kakadu - Terre aborigène

Kakadu – Terre aborigène

– explorer la forêt primaire du Queensland 

Pour atteindre Cape Tribulation et sa forêt primaire, la plus ancienne du monde, il faut passer le fleuve sur un bac. La faune et la flore sont ici extraordinaires, nous avons dormi dans un écolodge, au bord de la mer de corail, sous un arbre couvert de chauve-souris.

Australie-queensland-cape tribulation- le bac

Le bac pour atteindre Cape Tribulation

– profiter des plages et de la barrière de corail du côté de Cairns

 C’est le must ! la cerise sur la gâteau, nager au milieu des poissons et des tortues dans une eau bleu turquoise … mais attention aux méduses …. et marchez chaussés !!!!

australie - cairns- barrière de corail

La barrière de corail au niveau de Cairns

 – se laisser impressionner par la taille des camions et leurs multiples remorques (road-trains)

Nous les avons tous vus au cinéma, mais la réalité du terrain dépasse la vision sur écran.  Ils restent vraiment très impressionnants. Celui qui suit est un petit modèle…

Australie-territoires du nord-road train

Un road train

– découvrir une faune endémique extraordinaire, quitte à se faire peur de temps en temps

Nous avons fait le plein de photos, d’oiseaux, de kangourous, de wallabies, de crocodiles, et même de requins (des petits).  Nous n’aurons pas eu la chance de voir des casoars et ne sommes pas passés dans les régions où vivent les koalas ou le diable de Tasmanie. Notre visite au zoo de Sydney fut donc instructive et complémentaire.

australie - parc de kakadu- crocodile

Kakadu – Un crocodile de mer ou salty dans le parc

– en plein d’autres choses, que nous n’avons pas vu, compte-tenu de la taille du pays 

Je vous conseille Australia -Australie, un site francophone assez bien bien fait.

Et vous, quels sont les lieux que vous avez aimés ou que vous rêvez de visiter en Australie ?

 

Quelques difficultés à prendre en compte:

– les distances 

L’Australie, c’est loin, il faut souvent enchainer deux longs courriers, avec des escales plus ou moins longues. Il faut compter au minimum 24 h de trajet mais parfois beaucoup plus.

A  l’aller, nous avons une escale prévue à Singapour, à laquelle s’est ajoutée une escale technique à Brisbane, pour cause de tempête à Sydney. A l’arrivée, la fatigue du voyage a pesé, s’y est ajoutée les 10 heures de décalage horaire. Les excellents transports en commun nous ont évité de devoir prendre le volant après l’atterrissage.

Au retour nous sommes repartis de la Green Island, sur la Grande Barrière de corail, nous avons presque dû faire 48 h de voyage, ça se mérite mais ça vaut le coup !

Pour les tarifs, nous aimons bien faire nos recherches sur le site skyscanner, mais attention au nombre d’escale et à la durée du trajet. Nous privilégions les vols sans escale quand c’est possible. Sinon nous préférons enchaîner les vols sur la même compagnie, en cas de retard c’est plus facile à gérer.

Des conseils avisés sont dispensés sur le site guide-australie pour le choix des horaires, de la compagnie et pour la gestion du sommeil. La compagnie Qantas (membre de flying blue) est d’un bon rapport qualité-prix surtout si on ajoute des vols intérieurs.

L’Australie c’est immense, 14 fois la France ! Visiter peut se faire par la route (voiture, camping cars, autobus) mais il faut avoir beaucoup de temps. Il existe aussi des trains, mais nous n’avons pas testé. Les vols intérieurs sont assez incontournables pour un séjour avec contraintes de temps.

– le coût de la vie sur place

La niveau de vie est élevé en Australie, et donc le coût de de la vie est en relation, surtout à Sydney. Pour les restaurants, nous avons souvent  mangé asiatique ou sur le pouce en faisant nos courses dans les supermarchés.

– la conduite 

Pour la conduite, il y a principalement deux dangers, les animaux et les camions. Pour les animaux, il faut éviter de conduire la nuit, et respecter les limitations sur les routes signalant des traversées possibles d’animaux (kangourous, casoar, …). Attention, avec une voiture de location, vous n’êtes pas assuré pour un choc avec un animal. Doubler les immenses camions à plusieurs remorques (les road trains) est assez stressant même sur les grandes lignes droites. Il faut faire attention à la sortie de chantiers ou de routes secondaires car, quand ils traversent, ils bloquent la route un certain temps.

– la dangerosité de la nature et son corollaire de devoir respecter les sentiers et différentes consignes de sécurité

L’Australie est connue pour ses violents orages et typhons ainsi que pour ses incendies (plutôt en été) mais pas exclusivement. C’est aussi le pays qui a le record du nombre d’espèces animales venimeuses et celui des espèces les plus dangereuses du monde : tout le monde pense aux crocodiles et aux requins, mais il y a aussi des serpents, des méduses, des poissons, des pieuvres, des araignées, le musée de Darwin est très instructif et fait un peu froid dans le dos.

Les Australiens prennent la sécurité très au sérieux et les dangers sont signalés, des sentiers sont tracés au détriment parfois de la liberté et de l’insouciance (quel contraste avec notre voyage au Botswana !) mais c’est sans doute ainsi que l’on évite les accidents et que l’on protège les surfaces non aménagées…

La carte de notre voyage : 

trois semaines en 5 étapes très différentes 

Australie - carte itinéraire juin 2010

Notre itinéraire en Australie en juin 2010

Nos principales étapes :

    • Sydney, sa baie, son zoo
    • le centre rouge de Ayers Rock à Alice Springs pour vivre l’outback, à l’australienne. eEn groupe, en 4×4, en camping, sans oublier le barbecue, sous la conduite efficace, un brin autoritaire d’un ranger typique.
    • Darwin et le territoire du Nord dont le parc aborigène de Kakadu en voiture de location
    • Petite incursion en voiture de location dans la forêt primaire de Cape Tribulation depuis Cairns
    • Séjour repos plage et plongée sur Green Island et la barrière de corail.

A chaque étape, nous avons eu notre lot d’émerveillement et de découverte. Cocktail séduisant et enrichissant.

 

voir aussi  les photos de notre voyage.

Australie - Centre rouge - Monts Olga

Australie – Centre rouge – Monts Olga – Rock wallaby

Quand partir en Australie ?

En gros, le printemps et l’automne, sont les périodes les plus favorables quelque soit la région et en particulier pour le sud.

Pour visiter le nord tropical, il faut partir à la saison sèche entre Juin et Août, comme pour le centre aride si vous craignez la chaleur.

En été là-bas, il peut faire très chaud, et il y a des risques d’orages violents, de cyclones et d’incendies.

Vous trouverez des informations plus précises sur les sites internet spécialisés.

 

 

N’hésitez pas à nous poser des questions sur notre voyage

Vous pouvez les poser par mail ou dans les commentaires ci-dessous.

 

Vous aussi avez découvert cette destination ?

    • à quelle période de l’année ?
    • quelle région recommanderiez-vous pour cette période ?
    • avez-vous d’autres conseils ou des bons plans partager ?
    • avez-vous quelques photos à partager ?

Faites-nous profiter de vos expériences et bons plans en commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eget tristique amet, Donec et, velit, vel, ut ipsum ut