Voyage en Inde : La conduite et la circulation

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

Circulation Inde: camions de pommes de terre

La circulation en Inde dépasse de loin les difficultés rencontrées ailleurs.

Dans beaucoup de pays qui ont connu une explosion récente de la circulation, la conduite est généralement sportive, et considérée comme difficile pour un conducteur européen. 

Voyage en Inde, circulation

Circulation en Inde : tous types de véhicules

Notre chauffeur Subash, très expérimenté conduisait avec prudence et autorité. Nous n’avons toujours pas compris comment il réussissait à se glisser parmi les nombreux autres véhicules de tous types, les piétons, les vaches, les dromadaires… pas une bosse, ni même une rayure sur la carrosserie ! Avis aux conducteurs parisiens.

En Inde, si tu ne t’imposes pas, tu ne passes pas.

Les parents d’un de mes collègues sont restés bloqués 5 heures à un carrefour, avant qu’un policier ait pitié d’eux et les aide à traverser.

Inde : demi-tour sur autoroute

Circulation en Inde : demi-tour sur l’autoroute

Il y a de belles autoroutes toutes neuves, mais y circulent tous types de véhicules, à toutes les vitesses, camions avec remorques lourdement chargées, tracteurs, motos, vélos, véhicules bricolés avec un moteur de machine à laver, charrette tirée par des dromadaires, ou des buffles, parfois à contre-sens.

Tracteur et véhicules bricolés

Circulation en Inde : Tracteur et véhicules bricolés

Pas toujours de rétroviseurs, à quoi ça sert ? Le mot d’ordre, écrit ou dessiné en lettres majuscules et colorées sur tous les camions : 

« BLOW HORN » «HORN PLEASE » :

l’Inde est le royaume du klaxon.

“Horn please”

"BLOW HORN"

“BLOW HORN”

En ville, c’est pire

s’ajoute aux véhicules, les vaches sacrées, les pousse-pousse, les charrettes à bras, les porteurs de ballots, les marchés qui empiètent sur la route… A cette cacophonie, s’ajoute l’incroyable densité de véhicules de gens, de vie : fêtes en tout genre, musique, défilés, processions… Les pare-chocs sont à touche-touche, il est très difficile de traverser, même à pied, dans une circulation pourtant presque à l’arrêt. Nous avons l’habitude, dans différents pays, de traverser en même temps que les locaux, voire de nous abriter derrière eux, mais en Inde, c’est impossible, il n’y a pas la place. Notre retour du bazar vers notre Hôtel à Jaipur, alors que nous étions déjà saoulés par la foule, les couleurs, les odeurs, les bruits, fut éprouvant, nous nous sommes vraiment fait peur.

Circulation en ville

Circulation en ville

 

Delhi

Et vous, quelles expériences avez-vous de la conduite ou de la circulation en Inde ou dans d’autres pays ?

Ecrivez-nous à globeperegrination.com ou laissez vos commentaires directement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

efficitur. ipsum venenatis tempus sit diam quis,