Notre beau voyage au Pérou, le meilleur ?

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

Pérou, lac Titicaca -Ile Taquile

Parmi tous vos voyages, lequel avez-vous préféré ? On nous pose souvent la question ! Notre beau voyage au Pérou est sans doute l’un des plus mémorables, et ceci pour de multiples raisons,

  • la diversité du pays,
  • sa richesse culturelle,
  • son authenticité,
  • son adéquation avec nos différents centres d’interêts,
  • une organisation sur mesure avec guides et chauffeurs,
  • et nos premières nuits chez l’habitant !

Cette expérience a changé notre vision du voyage !

Le Machu Picchu représente un graal pour les voyageurs européens. Cette attente finit par placer la barre très haut ! Ne risquons nous pas d’être déçus ? Mais non, ce site exceptionnel mérite sa réputation, le parcourir avec un guide compétent est tout simplement magique !

Pérou, Machu Picchu - Vue du site depuis la porte du soleil

L’organisation de notre beau voyage au Pérou

En 2012, ne trouvant pas notre bonheur via les agences de voyages traditionnelles, nous entendons parler d’un toute jeune agence internet d’un nouveau genre. Celle-ci sélectionne des agences locales francophones, et de qualité, dans divers pays du monde dont le Pérou.

Découverte d’Evaneos, site de voyage en ligne d’un nouveau type

Le site internet d’Evaneos, met en avant divers circuits pour le Pérou, et insiste sur la personnalisation et la collaboration avec les agences locales. Nous faisons donc, via leur site, une demande auprès d’une agence locale en répondant au questionnaire sur nos goûts et nos envies.

A la fin du séjour, Evaneos vérifie la satisfaction de ses clients et garantit ainsi la qualité constante de ses agences partenaires.

Seule difficulté en 2012, envoyer une certaine somme d”argent au Pérou, avec contrôle bancaire à la clé. Evaneos permet maintenant de régler par carte bancaire et ils gèrent le virement.

L’excellente agence locale, Tierras de los Andes 

Dès le début, nous avons été impressionnés par la très grande réactivité et la qualité d’écoute de l’ agence locale Tierras de los Andes sélectionnée par Evaneos. S’en suivent des échanges par mail ou téléphone : leur professionnalisme et leur connaissance du pays nous impressionnent.

Pour nous, un tout nouveau type de voyage s’organise avec eux, dépassant de loin ce que nous aurions pu imaginer avec nos précédentes expériences. Leur force de proposition inaugurera une nouvelle façon de découvrir un pays, à l’écart des circuits en groupe pré-fabriqués, tenant compte des contraintes locales, dépassant nos attentes pour nous surprendre agréablement. C’est ainsi que nous avons voyagé pour la première fois, avec :

  • une agence locale en prise directe et un voyage construit sur mesure
  • des guides et chauffeurs, ou des taxis et des bus touristiques
  • des nuits chez l’habitant

Le tarif était très compétitif (moins cher à l’époque qu’un circuit organisé en groupe), l’organisation souple et très attentionnée et sans problème de sécurité. Ce seront trois semaines magiques au mois d’août 2012. Nous renouvellerons ces expériences autant de fois que possible dans les voyages suivants et ferons souvent confiance à Evaneos.

L’agence locale a pris en charge toute l’intendance (hôtels ou nuits chez l’habitant, taxi, chauffeurs et guides, bus touristiques ou avions inter-régions). Il nous a simplement fallu booker le vol international et les avertir de nos heures d’arrivée et de départ.

Pour nous, ce fut un vol direct A-R Paris-Lima par Air-France (confort et gain de temps) grâce aux miles accumulés.

Les difficultés potentielles d’un voyage au Pérou  

L’organisation mise en place pour notre voyage au Pérou par l’agence nous a beaucoup protégés des difficultés. Nous avons cependant noté quelques points à connaître pour envisager un voyage dans ce pays.

Faire un choix est nécessaire parmi l’ensemble de choses à faire ou à visiter

  • Le pays est grand et très riche en sites culturels, en civilisations, en paysages. Trois semaines ne nous ont pas suffi pour épuiser la destination. Il a fallu faire des choix qui sont forcément personnels. Nous avons exclu d’emblée l’escalade et les treks, fait une croix sur les sites précolombiens du nord car trop éloignés du Machu Picchu. A cause de la saison, nous n’avons pas retenu de visiter la côte au sud de de Lima. Pour des questions de timing et de sécurité, nous renonçons également au survol en avion des lignes de Nazca.

Une organisation régionale

  • Les guides locaux sont organisés par région, il est difficile de se faire accompagner par un seul guide pour tout le voyage, ce qui complexifie l’organisation. Mais en étant spécialisés sur leur région, les guides passaient moins de temps hors de chez eux et globalement, cela a permis de baisser le prix du voyage. Les bus touristiques inter-régions permettent de réduire les coûts tout en offrant des capacités de découverte appréciables. Nous les avons utilisés deux fois sur les conseils de l’agence locale tout en étant accompagnés au départ et attendus à l’arrivée.

De petites balades ou un grand trek ? attention à l’altitude !

  •  Si vous n’êtes pas des sportifs aguerris, ne vous lancez pas dans des treks sans adaptation préalable à l’altitude. Nous avons beaucoup marché dans la campagne au Pérou. Nous avons privilégié des petites balades progressives afin de nous acclimater. Au début de notre périple dans l’Altiplano, nous avons  souffert de l’altitude (maux de têtes et nausées). Nos chauffeurs nous déposaient souvent en haut d’un chemin et nous retrouvaient en bas, pour nous éviter l’essoufflement d’une grimpette.
  • L’altitude est parfois très élevée (cols au dessus de 4800m, au dessus du Mont-Blanc, lac Titicaca à 3800m) et il vaut mieux y être préparé, prévoir des étapes progressives et ne pas hésiter à faire confiance aux guides pour gérer le problème.
    • sans expérience préalable, difficile de savoir comment votre corps va réagir,
    • ne pas se surestimer et savoir ralentir le rythme ou redescendre,
    • mâcher des feuilles de coca ou boire des tisanes de différentes herbes.

Pérou - col "Mirador de Volcanes" (4900m), herbes contre le mal de l'altitude

Sécurité

  • Le pays est régulièrement traversé par des conflits sociaux et politiques. La sécurité n’est pas partout garantie. Evitez de prendre des risques inutiles, en suivant les recommandations de vos guides. Nous avions un taxi à l’arrivée et au départ de chaque étape, nous ne nous sommes donc pas rendus compte du degré réel d’insécurité autour des gares ou des aéroports par exemple.

Barrière de la langue

  • Grâce à nos guides, qui nous servaient d’interprètes, la barrière de la langue n’a pas été un frein aux contacts avec la population, au contraire. Dans les villes ou avec nos chauffeurs, nous avons pu nous débrouiller entre l’anglais et notre mauvais espagnol. Dans les campagnes, ce sont les langues locales qui prédominent tel le quetchua ou l’aymara, les deux autres langues officielles.

Moyens de paiement

  • L’utilisation de la carte bancaire n’étant pas très répandue, il nous a fallu changer de l’argent liquide (des dollars de préférence), mais pas n’importe où (attention soit au cours de change, soit aux faux billets).

Pourquoi aller au Pérou ?

Si vous êtes intéressés par la civilisation, l’architecture, l’histoire, la nature, les animaux, les randonnées, les rencontres avec les gens du pays, et en général par la découverte, cette destination est faite pour vous !

Merci à notre agence, à nos chauffeurs, à nos guides, à nos hôtes. Merci à toutes les personnes rencontrées d’avoir partagé ces moments d’authenticité, de rires, de chaleur humaine, qui ont enrichi ce voyage et rempli notre coeur de souvenirs impérissables.

1. L’histoire et le patrimoine précolombien du Pérou : 

La civilisation Inca et le célèbre Machu Picchu, la conquête espagnole au Pérou sont des incontournables d’un tel voyage. Le nombre de sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO est impressionnant.

La richesse et le niveau de développement de la civilisation Inca

Pérou-Lima, musée Larco

 

et des civilisations précolombiennes précédentes

Pérou-Lima-Musée archéologique, Art Précolombien

Pérou, Vallée sacrée - détail de construction à Ollantaytambo

de beaux vestiges qui ont survécu à  l’impact culturel de la conquête européenne

Pérou, Cuzco - Bâtiments espagnols construits sur les fondations Incass

Couvent construit sur des ruines Incas

Pérou, Cuzco - Tambomachay, culte au Dieu de l’eau.

Les connaissances avancées et pratiques en agronomie, hydrologie et astronomie des Incas se sont plus ou moins perdues.

Pérou, lac Titicaca -Ile Amantani, temple PachamamaNous noterons la persistance de certains savoirs, mode de vie et façon d’être qui ont traversé les âges, comme le séchage des pommes de terre au gel et au soleil de l’hiver péruvien.

Un apprenti chaman nous a accompagné au coucher du soleil aux ruines du temple Inca de la Patchamama, sur l’ile d’Amantami sur le lac Titicaca. Pour la cérénomie, nous avons offert trois feuilles de coca (une pour chacun des mondes) à la Patchamama. Il fallait souffler trois fois dessus face au soleil, et les confier au temple en les plaçant sous une pierre.

2. L’imprégnation de la culture espagnole dans le pays par la langue, la religion et les bâtiments 

Pérou-Lima, centre-villePérou, Arequipa - Le couvent Santa Catalina

Pérou, Cuzco - cathédrale

les espagnols ont introduit le cheval, inconnu des Incas

Pérou, lac Titicaca -Ile Amantani

3. L’accueil au Pérou, la musique, l’artisanat : 

Que ce soit de la part de nos chauffeurs, de nos guides, de nos hôtes, ou des personnes rencontrées lors de nos balades à pied, nous avons partout reçu un accueil simple, chaleureux et gai.

De belles rencontres

Pérou, lac Titicaca -Ile Amantani, notre hôte

Pérou, Vallée sacrée - Maras, chez nos hôtes, dégustation de bière de maïs

Pérou, Vallée sacrée - Chinchero, épluchage des pommes de terre et bavardage

Pérou, Amazonie - La forêt. balade en pirogue avec notre guide

Nous avons rencontré des gens ouverts, accueillants et chaleureux, contents de partager un moment de vie.

Artisanat

Heureux de raconter leurs savoir-faire traditionnels, les artisans sont encore nombreux au Pérou, comme cette tisseuse à Chinchero. A Maras, ce chapelier nous rappelle nos parents artisans. Notre logeuse, brasseuse de bière, nous initie au tressage des feuilles de maïs. Ce fut un plaisir de gratter et trier les pommes de terre avec les femmes du pays.

Pérou, Vallée sacrée - Chinchero, textile traditionnel

Pérou, Vallée sacrée - Maras, le chapelier et notre guide

Pérou, Vallée sacrée - Maras,chez nos hôtes, atelier de tressage de feuilles de maïs

Musique

Les péruviens adorent les fêtes, la danse, la musique. Nous avons rencontrés des gens émus de partager chants et danses avec nous, malgré notre piètre participation.

Pérou, Vallée sacrée - Tarabamba, joueur de flutes de andes au restaurant

Pérou, lac Titicaca -Ile Amantani, notre famille d'accueil

4. Les villages, les églises blanches, les marchés et les vêtements colorés

Pérou, Chivay - Eglise de Chivay

Pérou, Vallée sacrée - Fruits et légumes au marché de Pisac

Pérou, Vallée sacrée - Jeunes à Ollantaytambo

Pérou, Chivay - Danses matinales par les élèves de l'école de Yanque pour financer un voyage scolaire

Pérou, Vallée sacrée - Chez nos hôtes à Chinchero

5. La vie paysanne et le travail communautaire

Pérou, Chivay - la vie au village de Yanque

Pérou, Vallée sacrée - Maras, retour de pâturages

Comme un rappel de nos racines…

Pérou, Vallée sacrée - Maras, les salines

Notre guide, ayant travaillé, plus jeune, aux Salines de Maras, nous explique la dureté du travail et l’organisation communautaire des salines. Organisation communautaire qui prévaut aussi sur l’île Amantani pour l’accueil des touristes.

6. Les paysages et la lumière de l’Altiplano et du Lac Titicaca

Pérou - col "Mirador de Volcanes" (4900m)

Pérou-Descente vers Cabaconde

Pérou, lac Titicaca - Accueil sur une des îles Uros

Pérou, lac Titicaca -Ile Amantani

7. Des villes incontournables

Lima, la capitale

Pérou-Lima-palais présidentiel

Arequipa, la ville blanche et son couvent Santa Catalina

Pérou, Arequipa - La ville blanche

Cuzco, la plus Inca des villes du Pérou

Pérou, Cuzco - Statue de l'Inca

8. Le sens de la Fête

Dans toutes les villes, nous avons rencontré des manifestations joyeuses, privées ou communautaires. Toute occasion est bonne pour faire la fête.

Nos hôtes, sur l’île d’Amantani, nous ont organisé une soirée dansante, en habits traditionnels qu’ils nous avaient prêtés. Le plus grand remerciement qu’on pouvait leur faire, était de d’entrer dans la danse avec eux.

Dans un restaurant, alors que notre chauffeur était ému aux larmes par la musique andine, notre guide nous entraîna dans une danse improvisée et les musiciens, émus à leur tour,  ne savaient plus comment nous remercier…

Pérou-Lima-Fete et habits traditionnels

Pérou, Arequipa - Fête dans la ville blanche

Pérou, Chivay - Danses matinales par les élèves de l'école de Yanque pour financer un voyage scolaire

Pérou, Cuzco - fête traditionnelle

Pérou, Arequipa - Fête entre jeunes

9. La nature

La cordillère des Andes marque et structure les paysages et la géographie du pays. Parmi les volcans importants, on y trouve Misti et Ubinas. Le Huascarán, qui s’élève à 6 768 mètres, est le point culminant du pays dans la Cordillère occidentale.

Pérou, hauts-plateaux de Chivay à Puno

Pérou, hauts-plateaux de Chivay à Puno

On peut distinguer trois grandes zones naturelles :

  • la « costa » (côte) bordée par l’océan Pacifique, 60 % de population, 10 % de superficie ;
  • la « sierra » (montagne) 30 % de population, 30 % de superficie ;
  • la « selva » (forêt d’Amazonie péruvienne) 10 % de population, 60 % de superficie.

Notre voyage au Pérou se déroula essentiellement dans la sierra avec quelques jours dans la selva.

Agriculture et élevage

La variété d’altitudes et de températures a obligé l’agriculteur/éleveur andin à utiliser et adapter les espèces végétales ou animales convenant le mieux à chaque situation agro-bio-géographique. Le pays abritait aussi de riches ressources génétiques en matière d’espèces alimentaires et utiles domestiquées, élevées et cultivées. Mais ce patrimoine est en forte et rapide régression.

Pérou, Cuzco - Troupeau de lamas

Pérou, Arequipa - Le couvent Santa Catalina, élevage de cochons d'Inde

A l’image des Incas, qui ont mené d’importantes recherches agronomiques comme à Moray, les agriculteurs péruviens sont excellents dans la culture des légumes et envoient leurs produits dans le monde entier (tomates, aubergines, avocats, quinoa …) !

Pérou, Vallée sacrée - Moray, centre Inca de recherche agricole

Pérou-Descente vers Cabaconde et la cnyon de Colca

Pérou, Arequipa - mirador de Yanahuara, cultures maraîchères au pied des volcans de la cordillère des Andes

Savez vous que le Pérou est le pays de la pomme de terre ? On y dit même  “qu’on y trouve autant de sortes de pommes de terre que de jour dans une année “. L’histoire de la pomme de terre au Pérou est aussi vieille que le monde, dans la « vallée Quechua » sur les flancs de la Cordillère centrale, à près de 3500 mètres d’altitude, la pomme de terre est la seule culture andine qui s’est véritablement adaptée au climat. Certaines variétés peuvent même être cultivées sur la steppe d’altitude, à 4300 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Pérou, Amazonie - marché de Puerto Maldonado

Sous l’empire Inca, et encore aujourd’hui, elle est essentiellement consommée déshydratée par exposition au gel et au soleil.

Avec le maïs, elle constitue la base de l’alimentation locale.

Pérou, Vallée sacrée - Chinchero, toutes les couleurs du maïs

La mode du quinoa perturbe extrêmement le marché local en renchérissant le prix de cette petite graine. Cette plante sacrée que les Incas appelaient “graine mère”.

Biodiversité

Du fait de sa position bio-géographique et d’une grande diversité climatique et topographique, il existe au Pérou des milieux très différents (de la plaine à la montagne et du désert à la forêt équatoriale).

C’est l’un des dix-sept pays caractérisés par une méga-diversité biologique.

Le Pérou avait un score moyen de l’Indice d’intégrité du paysage forestier 2019 de 8.86, le classant 14e sur 172 pays.

Il compte 84 des 117 zones naturelles existantes au monde (72 %), abritant encore 5 872 espèces endémiques (parmi lesquelles 118 types uniques d’oiseaux, 113 espèces de reptiles et 60 variétés différentes de mammifères).

Nous avons traversé la Réserve nationale Pampas Galeras-Bárbara d’Achille qui abrite la plus grande concentration de vigognes au monde.

Pérou - réserve nationale des Salinas et Aguada Blanca, vigogne

Pérou, Chivay, Croix du Condor - vol du Condor des Andes

 

Nous n’aurons qu’un petit aperçu de la richesse de la partie amazonienne du Pérou près du Rio Madre, à cause de la brièveté de notre séjour, mais nous repartirons avec de nombreuses images souvenirs.

Pérou, Amazonie - La forêt. Cassique cul-jaune - Cacicus cela - Yellow-rumped CaciquePérou, Amazonie - Crocodile sur un arbre le long du Rio Madre

Pérou, Amazonie - la forêt. Papillon buvant les larmes de la tortue pour le sel. Colobura dirce ou la Mosaïque zébrée

Pérou, Amazonie - Ile aux singes, Singe araignée à face noire (Ateles Chamek)

Pérou, Amazonie - La forê. Ara rouge

Pérou, Amazonie - Notre lodge, Agouti ponctu

 

Préparez votre voyage au Pérou

Cet article n’est qu’un aperçu de notre voyage, l’un des plus beaux !

Oui, le Pérou est riche, divers et attachant.

Paysages, civilisation, musique, culture, gastronomie, nature, histoire, religion, sport… Comment choisir, organiser et préparer votre voyage au Pérou ?

Il existe de nombreux circuits organisés, vous pouvez trouver des solutions clés en main ou en totale liberté. Nous avons rencontré un couple, qui arriverait à 22 heures en gare de Cuzco, sans avoir réservé d’hôtel, l’improvisation est donc possible, si vous le souhaitez. A vous de construire votre voyage découverte en accord avec votre débrouillardise, et votre soif d’aventure.

La conduite automobile est possible, pas forcément simple, il faut faire notamment très attention à l’état des routes. Avoir un chauffeur, au Pérou, est accessible, équitable et moins fatiguant.

Nos guides nous ont apporté, en plus de leurs connaissances, une proximité avec le pays et ses habitants que nous n’aurions pas imaginé avant cette expérience.

Pour aller plus loin

Alors, convaincus ?

Pour aller plus loin, vous pouvez jeter un oeil sur l’ensemble de  nos publications sur le Pérou,

consulter les propositions sur le  Pérou d’Evaneos

visiter le site de Tierras de los Andes, l’agence locale avec laquelle nous avons organisé ce beau voyage

lire le guide  Lonely Planet du Pérou

visionner une vidéo de partir.com sur le Pérou

ou regarder deux jolis films d’Echappées Belles sur le Pérou, le premier avec Jérôme Pitorin ou celui avec Sophie

Nos photos 

Pour voir beaucoup, … beaucoup plus de photos de ce très beau voyage, vous pouvez cliquer ici

N’hésitez pas à échanger avec nous sur notre voyage au Pérou

Vous pouvez poser toutes vos questions ou laissez vos messages par mail ou dans les commentaires ci-dessous

Vous aussi, avez aimé cette destination ?

    • à quelle période de l’année ?
    • quelle météo avez-vous eu ?
    • avez-vous organisé votre voyage seuls ?
    • quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
    • quels sont vos coups de coeur ?
    • vous avez d’autres conseils ou bons plans partager ?
    • vous avez quelques photos à partager ?

Faites-nous profiter de vos expériences et bons plans en commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *