Cuzco, le nombril du monde Inca

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

La Ville de Cuzco est située à 3 400m d’altitude, dans une vallée alluviale fertile arrosée par plusieurs rivières, au cœur des Andes péruviennes d’Amérique du Sud

Cuzco, la légende

Cusco en espagnol péruvien, Cuzco en français et en anglais :  Le nom quetchua de la ville est Qosqo (« milieu du pays » en quechua) qui fut transformé en nombril du monde.

La légende veut que la ville ait été fondée au onzième ou au douzième siècle par Manco Capac et Mama Ocllo après leur « naissance » dans le lac Titicaca.

C’est là que vers 1250, à la croisée des vallées de l’Huatanay et du Tullumayu, Manco Capac enfonça dans le sol le bâton d’or que lui avait confié le dieu Soleil, désignant ainsi le lieu qui allait devenir le « nombril » de l’Empire. Attaché aux symboles, les Incas donnèrent au plan de leur capitale, la silhouette d’un puma dont la tête serait le site préhistorique de Sacsayhuaman.

Pérou, Cuzco - Sacsayhuaman, represente la tête du Puma dont Cusco serait le corps

Histoire de la ville

Les incas

Sous le grand Inca Pachacutec (d’abord nommé Tito Cusi Yupanqui), au XVe siècle, la ville a été  re-dessinée et transformée après une longue occupation pré-inca de plus de 3 000 ans. Elle est ensuite devenue la capitale de l’Empire inca (Tahuantinsuyu), qui couvrait une grande partie des Andes d’Amérique du Sud entre le XVe et le XVIe siècle.

Extension de l'empire Inca

Extension de l’empire Inca

Cette ville mythique est la capitale archéologique de l’Amérique Latine. Elle est aussi un témoignage unique de l’ancienne civilisation Inca.

La cité impériale des Incas s’est développée pour devenir un centre urbain complexe avec des fonctions administratives et religieuses distinctes parfaitement définies, réparties et organisées. Les édifices religieux et publics étaient entourés des résidences réservées aux familles royales – ensemble urbain symbolique sans précédent.

Les techniques de construction en pierre possédaient des qualités esthétiques et structurelles exceptionnelles, comme en témoignent le Temple du Soleil ou Coricancha, l’Acclahuasi, le Sunturcancha, le Cusicancha et une série de bâtiments extrêmement élaborés qui font de cet enclos inca l’unité indivisible de l’urbanisme inca.

La cité réservée à la noblesse était clairement isolée de zones précisément délimitées pour la production agricole, artisanale et industrielle, ainsi que des quartiers voisins. Les plans et monuments pré-hispaniques de la cité impériale des Incas sont encore visibles aujourd’hui.

Les espagnols

Au XVIe siècle, quand les Espagnols l’ont conquise, ils ont conservé sa structure mais ont construit des églises et des palais baroques sur les ruines de la cité inca.

La ville est le théâtre des luttes indépendantistes. Ainsi, en 1572, Túpac Amaru, qui avait mené une campagne de rébellion contre les espagnols, fut exécuté le , avec sa femme, ses enfants et ses principaux partisans. En 1780, Túpac Amaru II réclame la liberté pour toute l’Amérique dans un mouvement révolutionnaire qui inspirera les luttes indépendantistes ultérieures, et qui le convertit en figure mythique pour la reconnaissance des droits des indigènes. Il fut écartelé et décapité en 1781 sur la place principale.

 

Histoire récente

Dès le début du vingtième siècle, Cuzco devient le bastion des luttes sociales et politiques menées par des leaders tels que Emiliano Huamantica ou Saturnino Huillca. Une génération d’intellectuels et hommes politiques surgit alors et l’on y crée la première cellule communiste du Pérou qui sera à l’origine des profonds changements sociaux en faveur des indigènes et paysans. La ville est connue alors sous le nom de Cusco Rojo.

Pérou, de Puno à Cuzco - manifestation

Au dix-neuvième siècle, la ville perdit de son importance au profit d’Arequipa, mais la découverte du Machu Picchu en 1911 relança son essor en raison du tourisme.

La déclaration de Cuzco

Le 8 décembre 2004, l’ensemble des douze pays d’Amérique du Sud ont signé la Déclaration de Cuzco visant à créer la Communauté Sud-américaine de Nations sur le modèle de l’Union Européenne.

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983

La Ville de Cuzco est un témoignage unique de l’ancienne civilisation inca – cœur du gouvernement impérial de Tahuantinsuyu – qui a exercé un contrôle politique, religieux et administratif d’une grande partie des Andes d’Amérique du Sud entre le XVème et le XVIème siècle.

La Ville de Cuzco offre un témoignage unique des réalisations urbaines et architecturales d’importantes agglomérations politiques, économiques et culturelles lors de la période précolombienne en Amérique du Sud. C’est aussi un exemple représentatif et exceptionnel de la confluence de deux cultures distinctes – inca et hispanique – qui, au fil des siècles, sont parvenues à un syncrétisme culturel remarquable et ont conçu une structure urbaine et une forme architecturale uniques.

Lors de la conquête espagnole au XVIème siècle, la structure urbaine de la ville impériale de Cuzco a été préservée et des églises, des monastères et de belles demeures ont été édifiés au-dessus de la cité inca. Ces bâtiments étaient pour la plupart de style baroque avec des adaptations locales, ce qui a créé une configuration mixte unique et de grande qualité représentant la juxtaposition initiale et la fusion de différentes périodes et cultures, ainsi que la continuité historique de la ville. Le syncrétisme remarquable de cette ville est évident, non seulement dans sa structure matérielle, mais aussi dans l’expression artistique de la vice-royauté. La ville est devenue l’un des plus importants centres de création et de production d’art religieux du continent.

Pérou, Cuzco - Bâtiments espagnols construits sur les fondations Incass

Visiter Cuzco

Si vous êtes sujet au sorroche, le mal de montagne dû à l’altitude, il faut prendre le temps de s’acclimater.

Les symptômes sont maux de tête et « barre »,  essoufflement, impression de chute de tension, nausées, vertiges, difficultés à dormir, ballonnements etc.

Se reposer, éviter les efforts violents, mais vous pouvez marcher doucement. Eviter de boire de l’alcool et de trop manger. N’hésitez pas à boire beaucoup de l’eau ou des tisanes de coca ou des boissons sucrées.

L’indispensable billet touristique pour Cuzco et la Vallée Sacrée

Pour visiter Cuzco, vous devez vous munir d’un billet touristique qui comprend :

  • À Cuzco : le Musée d’art contemporain, le Musée d’histoire régionale, le Musée d’art populaire, le monument de Pachacutec, le Centre Qosqo de musique et danses typiques, le musée du Qoricancha
  • Autour de Cuzco : les ruines de Sacsayhuamán, Q’enqo, Puca Pucara, Tambomachay, Tipon, Pikillacta
  • Dans la Vallée Sacrée : les ruines de Pisac, les ruines d’Ollantaytambo, le site archéologique de Chinchero, les terrasses agricoles de Moray

Un hôtel en centre-ville, le notre est dans le quartier San Blas

Pérou, Cuzco - marché d'artisanat

Pérou, Cuzco - le jardin de notre hôtel

Pérou, Cuzco - toits de la ville

Profiter des soirées pour aller au restaurant ou humer l’ambiance de la ville

Demander des adresses de bonne cuisine locale à vos guides ou vos hôtels. En s’éloignant d’un ou deux rues de la place centrale, on trouve des petits restaurants pas chers et délicieux.

Pérou, Cuzco - Animation la nuit

Pérou, Cuzco - fête traditionnelle

Pérou, Cuzco - fête traditionnelle

Pérou, Cuzco - fête traditionnelle

Le football, sport national

Si vous êtes fans et qu’il y a un match au stade, n’hésitez pas, l’ambiance y est parait-il très chaude ! Il y a même un Christ à l’entrée de la cathédrale avec un maillot aux couleurs de Cuzco (vu de nos yeux !)

Pérou, Cuzco - le stade de Cusco

 

Patrimoine culturel du centre ville de Cuzco

L’ancien tram, c’est pour le décor, vous pourrez tout faire à pied.Pérou, Cuzco - bus historique

La place d’armes

À l’époque des Incas, on l’appela Huacaypata mot quechua qui signifie « lieu des lamentations » ou « lieu de rencontre ». C’était un emplacement cérémonial important où l’on célébrait chaque année l’Inti Raymi ou Fête du Soleil. C’est là aussi que Francisco Pizarro proclama la conquête de Cuzco. La place se transforma avec l’arrivée des Espagnols : des arcades de pierre furent édifiées, ainsi que les constructions qui, aujourd’hui encore, entourent la place.

Pérou, Cuzco - la place d'armes

Pérou, Cuzco - cathédrale

 

Pérou, Cuzco - Statue de l'Inca

La Cathédrale

Sa construction s’est faite en deux étapes. D’abord, la Chapelle d’El Triunfo fut construite sur ce qui fut l’ancien temple de Suntur Wasi (La Maison de Dieu). Pérou, Cuzco - détail de la cathédrale

Plus tard, la Cathédrale fut bâtie sur le palais de l’Inca Wiracocha. On remarque le style renaissance au niveau de la façade et de l’intérieur. On y trouve une décoration faite de sculptures en cèdre et en aulne.

Pérou, Cuzco - cathédrale

Le chœur et la chaire se distinguent par leur beauté. La Cathédrale conserve une collection importante de peintures de l’école cuzquénienne et d’objets en argent.

Pérou, Cuzco - Ecole de Cusco

 

Le temple de la Compagnie de Jésus

Le temple d’origine fut construit en 1571 sur les terres de l’ancien Amarucancha, palais de l’Inca Huayna Cápac. Après le tremblement de terre de 1650, il dut être reconstruit vers 1688. Le plan original et la façade sont des exemples de baroque andin. Parmi les œuvres d’art, se démarque « Le mariage de Martín García de Loyola avec Beatriz Clara Coya ».

Pérou, Cuzco - temple de la Compagnie de Jésus

Le couvent de Santo Domingo et Qoricancha

Il faut découvrir le couvent Santo Domingo érigé sur le célèbre temple du Qoricancha. Selon la cosmologie andine il serait situé au centre du monde. La visite comprend le temple du soleil, les chambres royales, les temples sacrés de la lune, des étoiles et de l’arc en ciel, ainsi que la tour circulaire qui caractérise l’extérieur du monument.

Pérou, Cuzco - le temple du soleil et Santo Domingo

Pérou, Cuzco - Santo Domingo

Pérou, Cuzco - monastère Santo Domingo

Pérou, Cuzco - Murs Incas au temple du soleil

Pérou, Cuzco - représentaion du monde Incas (ou plutôt des 3 mondes)

Pérou, Cuzco - voie lactée Inca

 

 

 

Le quartier de San Blas

C’est un des plus pittoresques de Cuzco. Appelé T’oqokachi ou la « cavité de sel », il se caractérise par ses rues étroites et très pentues, ainsi que par ses belles maisons de style colonial. Il est connu pour être le Quartier des artisans.

Pérou, Cuzco - rue commerçante

Dans la rue Hatunrumiyoc, on peut admirer un ancien mur inca, qui faisait partie du palais de l’Inca Roca. Ce mur  témoigne de façon remarquable du talent des Incas pour le polissage et la pose de chaque pierre. Dans cette structure se remarque la « Pierre aux Douze Angles », rendue célèbre grâce à sa parfaite taille et à l’assemblage de ses angles.

Pérou, Cuszo - Pierre à 12 angles

 

 

Le musée d’art Pré-colombien 

La maison du comte de la Cabrera, datant de 1850, fut totalement restaurée pour devenir le Musée d’Art Précolombien en juin 2003. Le musée réunit, dans ses 11 salles, 450 œuvres datant de 1250 av. J.C. jusqu’à 1532 ap. J.C. Elles ont été sélectionnées parmi un ensemble de 45 000 objets appartenant à la collection du Musée archéologique Larco de Lima.  Musée que nous avons pu voir lors de notre retour à Lima.

Pérou, Cuzco - fontaine du musée

N’hésitez pas à visiter ce beau musée privé, incontestablement le plus beau musée de Cuzco. Sur 2 étages, il nous fait entrer dans le monde des civilisations précolombiennes de manière séduisante. Chacune des salles récrée l’atmosphère de la civilisation présentée (le petit futé 2021).

Le musée accueille beaucoup de femmes en habits traditionnels qui arrivent en groupe pour des visites culturelles.

Pérou, Cuzco - femmes visitant le musée

Patrimoine culturel et vie campagnarde autour de Cuzco

Le billet touristique de Cuzco inclut plusieurs sites aux abords immédiats de Cuzco. Un trajet pédestre permet de les voir tous en moins d’une demi-journée. Nous y découvrons  la vie paysanne dans la campagne environnante. On peut aussi faire le trajet aller en voiture ou en taxi et revenir à pied.

Le complexe archéologique de Sacsayhuaman

Ses 22 murs de fortification en zigzag formaient à la fois les dents du félin symbolique et un très bon système de défense. Théâtre d’une ultime terrible bataille entre Manco Inca et les conquistadors, les espagnols l’utilisèrent comme carrière pour construire la Cusco coloniale. On l’appelle également maison du soleil puisque l’inti Raymi ou fête du soleil y est célébré chaque année le 24 juin.

Pérou, Cuzco - Sacsayhuaman

Pérou, Cuzco - Sacsayhuaman

Pérou, Cuzco - Faucon à Sacsayhuaman

Pérou, Cuzco - maison à décoration Inca

Pérou, Cuzco - taureaux protecteurs

Le complexe archéologique de Pukapukara

Le complexe comprend de nombreuses enceintes, places intérieures, aqueducs, tours et sentiers ; il aurait servi de tambo ou lieu de repos et d’hébergement. D’après ce que l’on dit, chaque fois que l’Inca décidait de se rendre à Tambomachay, il se faisait accompagner par un grand cortège qui logeait à Pukapukara. Le complexe doit son nom de forteresse à son apparence fortifiée.

Pérou, Cuzco - Pukapukara, la forteresse rouge.

Pérou, Cuzco - ânes

Pérou, Cuzco - Ferme

Pérou, Cuzco - Oie andine

Le complexe archéologique de Qenko

A l’est de Sacsayhuaman, Qenko se situe un immense promontoire composé de deux grands rocs (Qenqo Grand et Qenqo Petit) taillés avec des inscriptions différentes. Son nom signifie « labyrinthe », « zigzag », « tordu » ou « avec plusieurs tours ». Il s’agissait d’un sanctuaire ou d’un lieu d’adoration d’importance dans l’état Inca. En effet, il possédait un Intihuatana(lieu d’adoration au soleil selon le rite lié au solstice). Des petits canaux en zigzag auraient servi à verser et à conduire de la chicha (boisson de maïs fermenté) ou bien du sang, pendant la célébration des rites.

Pérou, Cuzco - Qenqo ou Kenko, un lieu de culte Inca (sacrifices et momifications)

Pérou, Cuzco - Troupeau de moutons

Le complexe archéologique de Tambomachay

Tambomachay est un lieu surprenant avec une fine architecture composée par des plateformes, ouvertures et bassins. Des aqueducs fournissent en eau les bains tout au long de l’année en transportant toujours la même quantité de liquide.  On ignore jusqu’à présent d’où elle provient. Tambomachay aurait eu une fonction religieuse importante, liée à l’eau et à la régénération de la terre. Il fut construit aux alentours de 1500 ap. J.C.

Pérou, Cuzco - Tambomachay, culte au Dieu de l’eau.

Pérou, Cuzco - Troupeau de lamas

Pour aller plus loin 

Pour préparer un voyage ou tout simplement pour rêver un peu, vous pouvez :

Nos photos 

Pour voir beaucoup, … beaucoup plus de photos de notre très beau voyage au Pérou, vous pouvez cliquer ici

 

N’hésitez pas à nous poser des questions sur notre voyage au Pérou

Vous pouvez les poser par mail ou dans les commentaires ci-dessous

Vous aussi avez aimé cette destination ?

    • à quelle période de l’année ?
    • quelle météo avez-vous eu ?
    • avez-vous organisé votre voyage seuls ?
    • quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
    • quels sont vos coups de coeur ?
    • vous avez d’autres conseils ou bons plans partager ?
    • vous avez quelques photos à partager ?

Faites-nous profiter de vos expériences et bons plans en commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *