Madagascar – un jour, un village

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

Madagascar - village de Tsaranoro, premiers portraits

Découvrir et partager la vie d’un village malgache :  une journée de rencontres et de partage

La vallée de Tsaranoro

Disposés comme une frontière naturelle majestueuse, les massifs de l’Andringitra et du Tsaranoro, forment un des plus beaux sites d’escalade du monde.

Madagascar - vallée de Tsaranoro

Madagascar - camp catta, trekking ou alpinisme, pourquoi pas le caméléon ?

Ornée de roches époustouflantes, et aux formes étranges, comme ce sommet dit du Caméléon, cette vallée est très riche en légendes. La flore et la faune endémiques de la région des hauts plateaux ne sont pas en reste.

 

Le Camp Catta

Madagascar - vallée de Tsaranoro, lumière sur le rocher surplombant le camp Catta

Les parois verticales du Tsaranoro sont un spot d’escalade mondialement reconnu ; elles sont à l’origine de la création du Camp Catta par deux passionnés qui y ont installé ce camp.  Avec l’assistance d’une association caritative de Marseille, ils ont aidé au développement du village. Ils ont réussi le financement d’une école et d’un dispensaire médical. Belle conjugaison : passion sportive et passion caritative.

Madagascar - vallée de Tsaranoro

Le Camp Catta porte bien son nom puisqu’y vit en liberté une colonie très sympathique et photogénique de lémurs catta à la queue annelée de blanc et de noir.

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, camp Catta

L’entretien de la piste, assuré par le Camp Catta, permet au taxi-brousse d’arriver jusqu’au village de Vohitsoaka à l’entrée du parc. Ceci a permis le désenclavement du village et la tenue d’un marché hebdomadaire.

 

Madagascar - vallée de Tsaranoro, taxi-brousse

Au delà il faut emprunter une piste pour rejoindre le camp et le joli village de Morarano avec ses maisons en latérite rouge.

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, paysage

Ballade – découverte nature “Mora Mora”

Nous avons renoncé à grimper jusqu’au rocher du Caméleon, randonnée un peu trop exigeante pour nous. Jean Paul, accompagnateur du Camp Catta nous propose une ballade de découverte de la vallée et du village. Il nous promet une marche  “Mora-Mora” à la malgache : nous n’allons pas le regretter, une incroyable journée commence…

Madagascar - camp catta, trekking ou alpinisme, ce sera une sortie moura moura avec jean-Paul

Nous prenons notre temps, nous admirons le paysage et découvrons la richesse de la faune : grenouilles, caméléons, papillon et même un nid de mante religieuse.

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, minuscule grenouille

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, caméléon

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, papillon

 

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, nid de mante religieuse

Jean Paul nous montre comment faire une tresse de sisal à partir de feuilles d’agave.

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, tesse de sisal

Un arrêt sur le bord de la rivière, nous permettra d’admirer les belles couleurs d’un martin-pêcheur.

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, martin pêcheur

Nous admirons les paysages ainsi que les maisons en latérite rouge.

Madagascar - un village de Tsaranoro

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, maisons de latérite

Un moment de convivialité : pique-nique musical improvisé 

Jean-Paul a rencontré son amie Séraphine, avec qui nous partageons notre pique-nique. Aussitôt, les deux compères sortent guitares et djembés. Musique et chants se mêlent pour un moment de partage inoubliable.

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, pique-nique en musique avec Jean-Paul du camp Catta et Séraphine

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, pique-nique en musique avec Jean-Paul du camp Catta et Séraphine

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, pique-nique en musique avec Jean-Paul du camp Catta et Séraphine

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, pique-nique en musique avec Jean-Paul du camp Catta et Séraphine

Madagascar - Vallée de Tsaranoro, pique-nique en musique avec Jean-Paul du camp Catta et Séraphine

Une rencontre émouvante

Une petit fille toute menue avec sur la tête un très lourd seau d’eau passe par là ; elle connaît Jean-Paul et Séraphine, mais c’est avec timidité qu’elle acceptera un carré de chocolat de notre part. Son regard reste gravé dans notre mémoire.

Madagascar - vallée de Tsaranoro, petite porteuse d'eau

L’accueil des enfants du village

Notre entrée au village attire les enfants qui viennent à notre rencontre timidement.

Madagascar - village de Tsaranoro, les premiers enfants nous approchent

Nous tentons quelques portraits que nous leur montrons, les sourires deviennent éclatants.

Madagascar - village de Tsaranoro, premiers portraits

Madagascar - village de Tsaranoro, premiers portraits

C’est bientôt la foule autour de nous, chacun veut se voir dans l’appareil

Madagascar - village de Tsaranoro, d'autres enfants approchent

Madagascar - village de Tsaranoro, les enfants veulent tous se voir dans l'appareil

Un grand-père nous demande de prendre en photo son petit-fils dont il est très fier.

Madagascar - village de Tsaranoro, un grand-père nous réclame la photo du son petit-fils dont il semble très fier

Visite de l’école, du dispensaire et des échoppes des artisans du village

Jean-Paul nous guide dans le village pour nous montrer l’école et le dispensaire médical ainsi que quelques artisans dont le forgeron : nous apprenons pas mal de choses sur la santé, l’enseignement et la vie dans la vallée.

Madagascar - village de Tsaranoro, nous visitons aussi l'école et le dispensaire médical

Madagascar - un village de Tsaranoro, l'artisan ferronier

 

Jour de vaccination annuelle des troupeaux

C’est l’effervescence sur la place du village, le jour de vaccination annuelle des troupeaux est arrivé. Ceci explique la convergence de tant de boeufs et de zébus vers le village.

Madagascar - village de Tsaranoro, jour de vaccination des troupeaux

Madagascar - village de Tsaranoro, jour de vaccination des troupeaux

Pendant que les hommes s’occupent des bêtes, un marchand ambulant profite de la concentration de villageois des alentours pour proposer ses tissus de couleur.

Madagascar - village de Tsaranoro, jour de vaccination des troupeaux, un marchand de tissus ambulant en profite

 

Une journée gravée dans notre mémoire

Nous nous souviendrons de cette journée, organisée par Jean-Paul, comme d’un moment de partage et de découverte. Elle nous a confrontés à la vie d’un village malgache, d’en approcher un peu la vie et les difficultés quotidiennes. Nous gardons en cadeau, les sourires des enfants et les chants partagés.

 

Toutes les photos de cette belle journée en cliquant ici

Voyage sur mesure organisé avec Etendues Sauvages

Le Camp Catta est toujours répertorié mais semble avoir changé de gérant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dolor. Donec tempus nec luctus efficitur. ante.