Australie – Cairns et la barrière de corail

Voyages : Récits, Photos, Conseils, Echanges

Australie - Cairns

Première impression du Queensland

L’arrivée en avion sur Cairns donne un premier aperçu de la jonction de deux patrimoines naturels mondiaux de l’humanité :

  • La plus ancienne forêt primaire du monde,
  • La plus grande barrière de corail du monde.
Australie - Cairns

La côte du Queensland vue d’avion

Australie - Cairns

Cairns vu du ciel

La côte près de Cairns est très agréable, la couleur turquoise de l’eau n’est pas une légende.

Australie - Cairns

Australie - Cairns & Green Island

Australie - Cairns

Cairns – en bateau vers Green Island

Green island

Une heure de bateau et nous voilà sur Green Island, dernière étape de notre séjour en Australie. Le but est de nous relaxer après ce long périple.

Ici, tout est organisé autour de la plongée ou du snorkeling. Après le départ des touristes à la journée, l’île retrouve son calme. Les clients de l’hôtel, dont beaucoup de jeunes couples italiens venus passés leur lune de miel dans ce bel endroit, en profitent pour flâner. Nous sommes accueillis par un apéro pétillant !

"Australie - Green island

Australie - Green island

Les grands arbres de l’ile arbitrent de nombreux oiseaux

Australie - Green island

Les mouettes profitent des eaux poissonneuses

A la tombée de la nuit, l’hôtel organise un nourrissage des poissons au bout de la jetée. Surprise, des jeunes requins participent au festin.

Australie - Green island

Jeunes requins qui profitent du nourrissage de l’hôtel

Australie - Green island

Aileron de jeune requin

Après le repas du soir partagé avec une jeune couple italien très sympathique, nous faisons une petite balade digestive qui nous permet de nouvelles découvertes.

Australie - Green island

Un crabe de terre est sorti de son trou

Australie - Green island

Des chauves-souris s’accrochent aux arbres

Australie - Green island

Un râle tiklin récupère les miettes des casse-croute de la journée

Australie - Green island

Notre lampe torche éclaire la tête d’une tortue qui nage tout près de la plage

Une journée de plongée sur la Grande Barrière de Corail

Le lendemain, nous prenons un assez gros bateau qui emmène une centaine de touristes sur un massif corallien du large. Notre navire s’amarre à un quai en béton, ceci évite qu’il n’abime les fonds et les coraux avec son ancre.

Tout est prévu pour la journée. Un buffet sera servi au déjeuner avant le trajet de retour. Des films sur la vie sous-marine sont projetés pendant le trajet. Masques, palmes et tubas sont à disposition pour le snorkeling. Il est possible de plonger avec bouteilles. Pour les non-nageurs, le bateau est équipé de hublots sous-marins. Il est aussi possible de louer des scooters électriques, équipés d’une vaste bulle qui permet de garder la tête au sec.

Un équipement nécessaire

Contre les méduses, des combinaisons intégrales avec capuche et gants sont fournies. Elle sont indispensables car leurs brûlures peuvent être mortelles.

Australie - Green island

Equipement anti-méduse pour plonger sur la Grande Barrière de Corail

Des coraux multicolores

Ainsi équipés, nous partons nager entre les massifs de coraux multicolores, qui abritent un foisonnement de vie. Des algues, des anémones, des coquillages servent de décors à des myriades de poissons de toutes tailles, de toutes formes et de toutes couleurs.

Des bancs de petits poissons s’y entrecroisent, une tortue nage entre deux eaux, chacun joue sa partition dans cette symphonie de danse en couleur. Certains timides ou peureux fuient devant le plongeur, d’autres jouent les indifférents, quelques-uns sont carrément curieux.

Australie - Green island

Australie - Green island

Australie - Green island

Australie - Green island

Australie - Green island

Australie - Green island

Australie - Green island

Australie - Green island

Australie - Green island

Les images prises avec un simple compact numérique étanche se passent de commentaires, n’est-ce pas ?

Des petits et des gros poissons

Selon leurs compétences et leurs appréhensions face à cet univers liquide, les nageurs s’aventurent plus ou moins loin. Christian est l’un des plus à l’aise et les responsables de la sécurité le laissent nager dans un endroit isolé, un peu écarté de la foule.

A l’écart du bateau, la taille des poissons semble augmenter. Certains se cachent dans les anfractuosités de la roche, d’autres nagent en conquérants, sûrs de leur place dans la chaine alimentaire. Des requins à pointe noire, d’autres à pointe blanche, tournent autour du récif. Ils restent de petite taille, mais nettement plus gros que ceux qui viennent profiter du nourrissage de l’hôtel. Un petit frisson d’aventure s’additionne au refroidissement habituel du plongeur, nous tremblons un peu. La pause s’impose…

 

Une nature en danger

Et dire que tout cela est en grand danger de disparition ! Je vous propose ce lien vers une vidéo sur l’accélération du blanchiment des coraux

 

Toutes nos photos de cet endroit idyllique

Accès ici à l’ensemble des galeries photos de notre séjour en Australie

Fin du séjour

Cette dernière étape enchanteresse, complète merveilleusement et clôt en beauté notre voyage en Australie. Après avoir rendu nos clés de chambre, nous profitons d’un dernier bain. Nous pourrons prendre une douche avant de reprendre le bateau pour le continent, tout est organisé pour ça !

Nous sommes bien reposés, il le faut car, entre le bateau, le chemin pour l’aéroport, le premier avion pour Brisbane et le vol de retour via Hong Kong, plus de 24 heures de voyage nous attendent.

Ce séjour en Australie  a été très riche et varié, presque 5 voyages en un ! Il reste tant d’endroits magiques à visiter, nous reviendrons peut être un jour, qui sait ? … Nous repartons, un brin nostalgiques, la tête pleine de souvenirs et très contents de notre séjour et de l’organisation.

Merci à Gersende de Voyageurs du Monde.  Sa connaissance approfondie de l’Australie et son écoute approfondie lui ont permis de nous faire cette proposition de voyage très adaptée à la saison, à la durée de notre séjour et à nous goûts personnels.

 

La Grande Barrière de Corail vous fait-elle rêver ?

Le risque de sa disparition vous inquiète ?

Laissez-nous vos témoignages, vos questions, vos commentaires ci-dessous

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consequat. Donec leo. quis Aenean elit. nunc justo